McCain entre dans l’équipe de Saakachvili et conseillera Kiev sur les réformes à mener dans le pays

McCain entre dans l’équipe de Saakachvili et conseillera Kiev sur les réformes à mener dans le pays Source: Reuters
Mikheil Saakachvili et John McCain (image de la page Facebook de Saakachvili)

Le sénateur belliciste américain John McCain et l’ex-président de la Géorgie en fuite Mikheil Saakachvili feront partie de l’équipe consultative nouvellement formée qui aidera le président ukrainien à mener les réformes dont le pays a besoin.

Selon la déclaration publiée sur le site officiel du président ukrainien, Mikheil Saakachvili a été nommé chef de ce nouveau groupe consultatif.

Cette équipe se compose essentiellement d’hommes politiques européens, anciens et actuels, dont Elmar Brok, eurodéputé allemand et président de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen, l’ex-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères suédois Carl Bildt, l’ex-Premier ministre de la Slovaquie Mikulas Dzurinda et l’ancien Premier ministre de la Lituanien Andrius Kubilius.

En février dernier, Mikheil Saakachvili avait été nommé conseiller auprès du président Porochenko, sans bénéficier du statut de fonctionnaire. L’ex-président géorgien, au pouvoir de 2004 à 2013, fait face à de nombreuses accusations dans son pays où on lui reproche notamment d’avoir détourné plus de 4,5 millions d’euros et d’avoir utilisé la force contre des protestataires lors des manifestations de 2007. Il doit en outre faire face à des accusations de corruption.

Le bureau du procureur général géorgien a entamé une procédure pénale contre lui et l’a placé sur la liste internationale des personnes recherchées. Mais Kiev a refusé d’extrader l’ancien président vers la Géorgie en dépit de l’accord d’extradition signé par les deux pays. Mikheil Saakachvili est connu pour sa forte position antirusse et bénéficie d’un soutien important des Etats-Unis.

Quant au sénateur John McCain, en campagne contre la Russie et son président depuis des années, il a déclaré qu’il «aimerait bien faire tout son possible» pour aider l’Ukraine, mais n’a pas encore précisé dans quelle mesure sa nomination était valable au regard des lois américaines.

Après le début de l’opération dite «antiterroriste» contre les milices populaires dans l’est de l’Ukraine menée par le gouvernement de Kiev, John McCain avait été le premier à promouvoir la livraison d’armes létales à l’Ukraine pour l’aider à se défendre contre «l’invasion russe». Il a également rejeté les accords de Minsk II car il estime qu’ils ne font que «consolider les conquêtes de l’agression russe», même si la plupart des observateurs internationaux jugent qu’ils sont la seule voie possible pour sortie de la crise.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»