Une journaliste se fait porter par des habitants pour ne pas se mouiller les pieds, le web consterné

© Capture d'écran Twitter

Une journaliste mexicaine qui couvrait les inondations a été filmée en train de se faire porter par des habitants afin de ne pas mouiller ses chaussures. Depuis, la jeune femme est devenue la risée d'Internet et a été licenciée par son employeur.

Dès la parution des clichés sur la toile, Lydia Cumming a été licenciée par TV Azteca, son employeur qui l'a accusée d'un grand manque de professionnalisme.

Dans le même temps, les internautes ont commencé à détourner ces photos à la vitesse de l'éclair, tournant en dérision une situation que beaucoup ont jugé inacceptable.

La jeune journaliste a été envoyée dans la ville de Puebla, dans le centre du Mexique, qui a été inondée par des crues exceptionnelles.

Selon BuzzFeed, les deux habitants auraient expliqué à Lydia Cumming connaître une vielle dame en fauteuil roulant et dont la demeure aurait été particulièrement touchée par les inondations. Ils auraient alors proposé à Lydia Cumming de l'emmener rencontrer cette dame. Voyant qu'elle portait des chaussures onéreuses, ils lui auraient alors proposé de la porter durant quelques mètres.

Elle même interrogée par le quotidien espagnol El Pais, la jeune femme a expliqué «ne pas avoir voulu paraître impolie en refusant leur proposition» car elle «s'efforce toujours d'avoir de bonnes relations avec les gens qu'elle rencontre». Pour tenter de se justifier, elle a posté un extrait de son interview du couple juste avant qu'ils ne lui proposent de l'emmener voir la vieille dame en fauteuil roulant.  

Ainsi, si nombreux sont ceux qui ont vu dans la situation une forme de mépris de classe, la journaliste explique que c'est en fait le contraire qui s'est passé et que le couple ne l'a portée «que durant quelques secondes» avant qu'elle ne leur demande de la poser à terre.

Mais c'était trop tard. D'autres journalistes présents sur les lieux ont filmé la scène et partagé le cliché sur les réseaux sociaux, provoquant un effet boule de neige. Sur les images, on peut voir les deux résident locaux porter la jeune femme en la tenant par les jambes, tandis qu'elle tente de garder son équilibre en entourant le cou de l'homme, son micro toujours à la main.

Aussitôt, le journaliste José Daniel Hernandez y a vu un caprice scandeleux de la part de Lydia Cumming et a posté un tweet sur lequel il dénonce l'égoïsme présumé de la journaliste : «Honteux. Lydia Cumming , journaliste pour TV Azteca Puebla, en appelle à un ascenseur pour éviter de se mouiller.»

L'histoire a été reprise dans la capitale mexicaine et en quelques minutes, des hashtags sont apparus tels que #LadyReportera, de nombreux twittos détournant l'image pour lui donner un aspect comique et utilisant des thèmes divers allant de Game of Thrones à Star Wars en passant par Titanic. 

Au bout de quelques heures, le patron de la journaliste, Juan Carlos Valerio, a annoncé sur Twitter qu'elle avait été limogée.

«Elle a été licenciée hier. Je suis profondément désolé pour ce qui est arrivé. Son attitude est vraiment regrettable et c'est pour cela que nous avons souhaité nous séparer d'elle», a-t-il tweeté. Son tweet n'est cependant plus visible sur son compte.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales