Poutine et Obama se sont accordés pour intensifier leur coordination militaire en Syrie

Poutine et Obama se sont accordés pour intensifier leur coordination militaire en Syrie Source: Reuters

A l’issue d’une conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama, le Kremlin a annoncé que les deux chefs d’Etat s’étaient accordés pour mieux coordonner leurs efforts dans la lutte contre Daesh en Syrie.

«Les deux parties ont confirmé leur volonté d'intensifier la coordination entre les militaires russes et américains en Syrie», a-t-on précisé dans un communiqué publié sur le site du Kremlin dans la soirée du 6 juillet.

Lors de leur conversation, les présidents russe et américain ont tous deux souligné l'importance de la reprise des négociations sous l'égide de l'ONU. Depuis le début de l’année, deux sessions de pourparlers de paix inter-syriens se sont tenues à Genève afin de trouver une solution politique à la crise, en vain.

La principale pierre d’achoppement dans la coordination de la Russie et les Etats-Unis en Syrie reste la question de la prétendue «opposition modérée». Fin mai, Moscou avait suspendu ses frappes aériennes après avoir reçu une information selon laquelle plusieurs groupes armés désiraient se séparer du Front Al-Nosra pour rejoindre le cessez-le-feu.

Moscou ne cesse de répéter que le Front Al-Nosra mène une activité terroriste en prétendant faire partie des membres de l’opposition modérée, alors que Washington insiste pour que ce groupe ne soit pas bombardé. Washington se refuse à dresser une liste exhaustive des groupes terroristes, ce qui permet aux djihadistes de se rejoindre ou de se répartir, échappant ainsi aux frappes aériennes russes. 

«Vladimir Poutine a appelé son interlocuteur à contribuer à la rupture de l'opposition modérée avec les groupes terroristes comme le Front Al-Nosra», lit-on dans le communiqué publié après l’échange entre les deux hommes.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur en Syrie le 27 février 2016 mais ne s'applique ni à Daesh, ni au Front al-Nosra, ni aux autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Lire aussi : Syrie : Les Etats-Unis ont demandé à la Russie de ne pas frapper le Front al-Nosra, rapporte Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»