Au lendemain du 9 mai, de nouveaux exercices militaires de l’OTAN près des frontières russes (VIDEO)

Les navires militaires lithanien et lettonien Source: Reuters
Les navires militaires lithanien et lettonien

Lundi 11 mai, l’OTAN a entamé d’importants exercices militaires dans les pays voisins de la Russie, dont la Lituanie et l’Estonie, alors que les Etats-Unis repennent également l’entraînement militaire des forces armées de Géorgie.

Juste après la clôture des festivités consacrées à l’anniversaire de la victoire sur le nazisme, les pays de l’OTAN ont choisi de monter le ton géopolitique et de commencer de nouveaux exercices militaires à proximité immédiate des frontières russes.

Le programme «Baltic Fortress» (Forteresse balte) 2015, qui a lieu près des côtes lituaniennes, prévoit des exercices navals de navires de combats venant de Belgique, d’Estonie, d’Allemagne, de Lettonie, de Lituanie, des Pays-Bas, de Norvège, de Pologne et du Royaume-Uni qui effectueront des manœuvres conjointes et des opérations d’interception, de déminage, d’accompagnement des navires et de sauvetage, a fait savoir le ministère lituanien de la Défense.

L’opération, qui vise à renforcer les capacités de coopération entre unités de différents pays de l’OTAN lors des opérations extérieures, durera jusqu’au 14 mai, a ajouté le ministère.

En savoir plus : Les militaires américains défilent à 300 m de la frontière russe (VIDEO)

Les troupes terrestres de l’OTAN prennent part elles aussi à deux autres exercices dans les Etats baltes.

Près de 3 000 militaires lituaniens sont impliqués dans l’exercice militaire Zaibo Kirtis (Coup de foudre) conçu pour améliorer la capacité de réponse conjointe de l’armée et des autorités civiles à des soi-disant «menaces hybrides» supposant des méthodes de résistance militaires et non-militaires.

L’Estonie accueille l’exercice militaire Siil (Hérisson) 2015, qui est le plus important de son histoire et dans lequel sont impliqués 13 000 militaires américains, allemands, lettons, lituaniens, belges, polonais et néerlandais. L’opération durera jusqu’au 15 mai.

En savoir plus : Les activités de l’OTAN près de frontières russes ont augmenté de 80%

Par ailleurs, l’assistance militaire américaine s’intensifie dans les anciennes républiques soviétiques qui ne font pas partie de l’OTAN. En Géorgie, les Etats-Unis supervisent directement l’entraînement conjoint de près de 600 militaires américains et géorgiens, dont des unités d’infanterie, d’infanterie mécanisée et des forces spéciales de police.

L’exercice d’une durée de deux semaines a lieu à une trentaine de kilomètres de la capitale géorgienne Tbilissi. L’opération vise officiellement à améliorer l’interopérabilité des troupes étasuniennes inclues dans les forces de réaction de l’OTAN avec les forces armées géorgiennes, qui mettront plusieurs unités d’infanterie légère à la disposition des Forces de réaction au cours des années 2015 et 2016.

Depuis le début du conflit militaire dans l’Est de l’Ukraine et la réunification de la Russie et de la Crimée en 2014, les forces de l’OTAN ont fortement augmenté leur présence militaire près des frontières russes et multiplié les exercices dans les pays d’Europe de l’est, invoquant la nécessité pour ceux-ci de se préparer à une soi-disant «menace russe».

Sur fond de hausse des tensions en Europe, la Russie est accusée par Kiev et les Etats-membres de l’OTAN de soutenir les milices populaires ukrainiennes et d’attiser ainsi le conflit. Moscou, pour sa part, tient ces accusation pour infondées et appelle fermement à la stricte application par les deux parties des accords de Minsk II afin de ramener à la paix et à la stabilité une Ukraine déchirée par la guerre.

En savoir plus : L’OTAN aux portes de la Russie (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales