Génocide arménien : le pape n’est pas un «Croisé» répond le Vatican

Source: Reuters

Le porte-parole du Vatican a défendu, en conférence de presse à Gyumri en Arménie, le pape François qui, le 24 juin, avait utilisé le terme «génocide» pour qualifier le massacre des Arméniens au début du XXe siècle provoquant la colère d’Ankara.

Quand on parle de la Turquie ou même de son passé, il vaut mieux faire attention à son langage même si vous êtes le pape François. Ayant qualifié le massacre de 1,5 million d'Arméniens par les troupes ottomanes en 1915 de «génocide», le souverain pontife s’est attiré une volée de critiques venues d’Ankara qui l’accuse d’avoir une «mentalité de croisé».

«Le pape n'est pas en croisade. Il ne cherche ni à organiser des guerres ni à construire des murs, mais souhaite jeter des ponts. Il prie pour la réconciliation de tous», a déclaré son porte-parole, le père Federico Lombardi, aux journalistes qui accompagnent actuellement le pape en Arménie dans le cadre de son voyage à Erevan.

«Il n'a pas dit un mot contre le peuple turc», a poursuivi le porte-parole.

Des tensions entre Ankara et le Vatican sont apparues le 24 juin, alors que le pape était en visite officielle en Arménie, après que le pape François eut prononcé le mot «génocide» devant le gouvernement arménien et le corps diplomatique, s’agissant du massacre des Arméniens par les ottomans au début du siècle dernier. L’année dernière, le souverain pontife s’était déjà exprimé de la sorte, provoquant la colère des autorités turques qui avaient rappelé leur ambassadeur au Vatican pour 10 mois.

«Il est malheureusement possible de voir les reflets et les traces de la mentalité des croisés dans les actes de la papauté et du pape», a estimé le vice-Premier ministre turc Nurettin Canikli le 25 juin.

Lire aussi : Génocide arménien : Erdogan menace de ne plus collaborer avec l'Europe sur la crise des migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales