Pays-Bas : abandon des poursuites contre un ex-militaire accusé d’avoir tué des djihadistes en Syrie

- Avec AFP

© Rodi Said Source: Reuters

Les poursuites à l'encontre d'un ex-militaire néerlandais accusé de s’être battu aux côtés des forces kurdes et d'être impliqué dans la mort de djihadistes de Daesh en Syrie, ont été classées sans suite, a annoncé le parquet néerlandais.

«L'enquête n'a pas délivré suffisamment de preuves que [Jitse Akse] ait été impliqué personnellement dans des meurtres ou des tentatives de meurtre», a précisé le ministère public dans un communiqué, après que la police a «recherché de possibles témoins du comportement de [Jitse Akse] en Syrie et enquêté sur ses déclarations dans les médias et sur les réseaux sociaux».

Arrêté en janvier à Arnhem (est des Pays-Bas), l'homme de 47 ans aurait combattu aux côtés des Unités de protection du peuple kurde (YPG), notamment accusées par Amnesty International de déplacements forcés de population et de destructions de maisons.

Jitse Akse affirmait être parti vers la Syrie début 2015. «Quand vous voyez ce qu'ils font... En tuant un combattant de l'EI je sauve probablement des dizaines de vies», avait-il affirmé dans plusieurs quotidiens néerlandais.

L'ancien militaire «a dit aux juges que ses déclarations dans les médias n'étaient rien d'autre qu'un excitant récit et après cela, a décidé de ne plus rien dire, également à la police», selon le même communiqué.

Des milliers de personnes avaient manifesté leur soutien à l'ancien militaire sur internet via une page Facebook «Justice pour Jitse», créée après l'annonce de son arrestation, et une pétition en ligne.

Lire aussi : Béziers : un détenu condamné à nouveau pour avoir projeté un attentat contre des naturistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales