Russie : une femme accouche en pleine forêt pendant que la police repousse les ours (VIDEO)

Source: Sputnik

Des médecins iakoutes ont aidé une femme à accoucher en pleine taïga, tandis que pendant deux heures, un agent de police tirait des coups de feu afin de faire fuir les ours et autres animaux sauvages. Une partie de pêche qui est allée trop loin.

Selon le ministère de la Santé de la région, une femme âgée de 26 ans dans sa 40ème semaine de grossesse a décidé d’aider son mari et ses proches à pêcher sur un lac situé à proximité de la ville de Mirny dans la République de Sakha, en Iakoutie. 

Samedi, la femme a commencé à avoir des contractions, après quoi son mari et sa belle-sœur ont voulu l’amener à l’hôpital mais le véhicule tout-terrain est tombé dans un marais, le rendant hors-service. Laissant sa femme avec sa sœur dans la forêt, le mari s’est dirigé vers le chemin dans l’espoir de capter le signal de son opérateur de téléphonie mobile.

«Samedi, à 23h28, un poste d’aide médicale d’urgence a reçu l’information qu’une femme allait donner naissance dans la taïga, à l’extérieur de la ville de Mirny. Une ambulance, ainsi que des véhicules du ministère des Situations d’urgence et de la police se sont précipités sur place, mais la présence de marais sur le chemin ne leur a pas permis d’atteindre la femme enceinte», a expliqué le ministère.

Au bout du compte, les médecins, les sauveteurs et les policiers ont dû effectuer «une marche forcée à pied» de plusieurs heures avant de pouvoir l’atteindre. 

La situation était vraiment tendue à cause de la présence d’animaux sauvages, mais grâce à un policier armé d’un pistolet et les sauveteurs ayant établi un périmètre de sécurité, personne n’a été blessé. 

«C’est la saison de reproduction des ours, c’est une période dangereuse», ont confié les sauveteurs. «Leurs empreintes étaient partout. Nous avons tiré et fait du bruit au moins pendant deux heures pour nous assurer que les prédateurs ne s’approchaient pas. Au total, l’opération de secours a duré toute la nuit.»

Après que la femme a donné naissance à une petite fille, «directement sur le sol», les sauveteurs les ont ramenés par leurs propres moyens vers leurs véhicules et les ont transporté vers l’hôpital central de la ville de Mirny, où d’autres médecins ont pris soin de la jeune famille.

Malgré cet incident, les docteurs ont indiqué que la femme et «l’enfant des bois», 3,5 kilogrammes à la naissance, se portent tous les deux très bien.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales