Canada : 40% des adolescentes affirment avoir été victimes de cyberagression sexuelle

Canada : 40% des adolescentes affirment avoir été victimes de cyberagression sexuelle Source: Reuters

Réalisant un sondage auprès des adolescentes de la 11ème année scolaire (16 à 18 ans), une chercheuse fait un constat alarmant sur les cyberagressions sexuelles au Canada.

Josée Laramée, du CALACS (Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel) francophone d'Ottawa, fait état de troublantes révélations dans une récente étude intitulée «La cyberagression à caractère sexuelle au Canada», par le biais d'un sondage ayant interrogé 72 filles et 65 garçons âgés de 16 à 18 ans.

«Parmi les participantes, 40% ont mentionné avoir été victimes d'une forme de cyberagression à caractère sexuel. Devant ce pourcentage élevé, on peut confirmer que le cyberespace représente un enjeu alarmant», précise la recherche.

Cette recherche vient confirmer les statistiques qu'avait déjà observés Statistique Canada : «En 2012, la police a identifié 2 070 victimes d'actes de violence comportant un cybercrime. La majorité des victimes d'actes de violence liés à un cybercrime (69%) étaient de sexe féminin, cette proportion passant à 84% lorsqu'il était plus particulièrement question  d'infractions sexuelles.»

Selon l'étude, 96% des victimes d'infractions sexuelles liées à un cybercrime étaient âgées de 17 ans et moins - sur ces 96%, 10% avaient moins de 12 ans - et 73% des victimes connaissaient l'auteur présumé.

Des solutions

Malgré ces constats alarmants, il existe pour l’auteur de la recherche Josée Laramée des pistes de solution. «En parler, c'est la solution la plus efficace! Le problème ce n'est pas internet, le problème c'est l'usage que nous en faisons. Pour apporter des changements réels, nous devons offrir une tribune aux jeunes pour leur permettre d'échanger sur leurs expériences en cyberagression sexuelle et il faut les aider à prendre conscience de l'impact nocif de la socialisation différentielle axée sur les stéréotypes et le sexisme.[…] Les agressions à caractère sexuel sont partout: à l'école, chez le voisin, auprès des proches et des inconnues, dans toutes les sphères de la société et à tous les niveaux.» 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»