Des végétaliennes canadiennes aident un homard à faire un voyage du supermarché jusqu'à l'océan

© capture d'écran : The Guardian

Deux végétaliennes ont joint leurs efforts pour sauver la vie d'un homard baptisé «Lobby Joe», en lui faisant faire un voyage de 3000 kilomètres avant de le remettre à la mer, pour la modique somme totale de 277 euros

Seul dans son aquarium dans un supermarché de la province canadienne de l'Ontario, Lobby Joe fut d'abord remarqué par Christine Loughead. Le homard ne se doutait qu'il partirait dans un long voyage de plusieurs milliers de kilomètres qui couterait des centaines de dollars!

Sans doute parce que Christine est végétalienne, le sort du crustacé lui paraissait intolérable : «Il n'était pas trop tard pour l'aider. Il était vivant!». En déboursant 20,23 dollars (14 euros) pour l'acquisition de Lobby Joe, elle n'avait encore aucun plan pour lui. Elle le ramena à la maison et lui dit : «Tu n'es plus un repas». Elle le libéra des bandes élastiques bloquant ses pinces, puis le mis dans un aquarium d'eau salée.

Une recherche sur internet lui confirma qu'il y avait une forte probabilité que Lobby Joe ait été pêché dans les eaux de la province maritime de la Nouvelle-Ecosse. Elle a contacté une communauté végétalienne de cette région pour savoir si quelqu'un pourrait remettre Lobby Joe à la mer, si elle trouvait le moyen de lui faire faire le voyage de 3000 kilomètres.

Beth Kent, résidente d'une petite communauté à une heure d'Halifax, accepta.

Christine trouva ensuite une compagnie de livraison qui acceptait les animaux vivants en cargo, mais cette compagnie était à Winnipeg, dans la province voisine du Manitoba. Elle fit donc le trajet de six heures dans sa voiture, accompagnée par Lobby Joe, enveloppé dans des journaux humides et des refroidisseurs congelés, dans une boite de styromousse. Il en couta 160 dollars d'essence et 225 dollars (263 euros en tout) pour la livraison, à la sauveteure du homard.

24 heures plus tard, Beth Kent le sortit de sa boite près d'Halifax : «La vie ira mieux, maintenant, ok?». Elle l'a relâché dans une petite baie, où il s'est rapidement réfugié sous des roches. Plusieurs personnes ont réagi à cette histoire sur Twitter, dont une la qualifiait de chaleureuse, tout en remerciant la communauté végétalienne pour le sauvetage.

Un autre ironisait sur la fin de l'histoire, en disant que quelques minutes après sa libération, Lobby Joe fut mangé par une morue, une anguille ou un phoque.

 

Christine a pleuré en apprenant que son ami homard avait survécu au long voyage et était revenu à la maison. «C'est de la nourriture pour la plupart des gens, et ce n'est pas le plus bel animal, mais je dis aux gens de fermer leurs yeux et d'imaginer quelque chose de plus joli, prêt à mourir dans la section des charcuteries. Je pense que ça nous motive à faire quelque chose» de conclure Christine. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales