Daesh revendique la fusillade de Garland, au Texas, lors d’un concours de caricatures

La police locale et des enquêteurs du FBI recueillent des preuves sur le lieu de la fusillade.© Laura Buckman Source: Reuters
La police locale et des enquêteurs du FBI recueillent des preuves sur le lieu de la fusillade.

Selon l’AFP, l’Etat islamique a reconnu sur les ondes de sa radio officielle, être à l’origine de la fusillade lors d’un concours de caricatures de Mahomet au nord-est de Dallas. C’est la première fois que Daesh revendique une attaque aux Etats-Unis.

Deux assaillants, qui avaient ouvert le feu contre un membre de la sécurité en fin de manifestation, ont été abattus par la riposte immédiate des forces de police dans le parking du Curtis Culwell Center, où se tenait la manifestation dédiée à la liberté d’expression.

Les tireurs ont depuis été identifiés. Il s’agit des colocataires d’Elton Simpson et de Nadir Soofi, qui vivent dans la ville de Phoenix, en Arizona. Simpson était sous surveillance depuis 2006. En 2011, il a été reconnu coupable d’avoir menti aux agents du FBI sur son intention d’aller en Somalie pour rejoindre des djihadistes.

Sur les réseaux sociaux, deux comptes potentiellement liés à Daesh ont diffusé des messages qui se référaient aux attaques avant que celles-ci ne soient commises dimanche. Un compte Twitter intitulé «Charia est la lumière» a ainsi publié un message sous le hashtag #texasattack et diffusé une image du djihadiste Anwar al-Awlaki, né aux Etats-Unis et tué en 2011 au Yémen, lors d’une attaque de drone.

Le compte «Charia est la lumière» a essayé de suivre un autre compte – «AbuHussainAlBritani» – qui a publié quelques messages liés à cette fusillade et suggéré que l’Etat islamique pourrait être derrière cette attaque.

Un tweet indiquait : «Deux de nos frères ont ouvert le feu lors d’un concours de caricatures du prophète Mahomet au Texas».

En savoir plus : Les caricatures du prophète Mahomet : un instrument de Washington pour diaboliser les musulmans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales