Un journaliste italien renvoyé de Kiev à son atterrissage pour ses écrits sur la tragédie d’Odessa

La maison des Syndicats mise à feu à Odessa Source: Reuters
La maison des Syndicats mise à feu à Odessa

Le célèbre journaliste italien Franco Fracassi a été arrêté à Kiev sur son chemin vers les événements commémoratifs consacrés à l’anniversaire de la tragédie d’Odessa, où 48 personnes ont été brûlées vives le 2 mai 2014.

La police a interpellé Franco Fracassi à l’aéroport Borispol de Kiev samedi dans la nuit où il attendait un vol de correspondance pour Odessa. Selon Svetlana Vilke, défenseuse des droits de l’homme en Italie, Fracassi aurait été placé en détention avec des criminels de droit commun en attendant le vol de retour qui le ramènera à Rome.

«Quand on leur a demandé pourquoi Franco était interdit d’entrée en Ukraine, les représentants des autorités ont simplement déclaré qu’ils “n’aimaient pas ce qu’il écrivait”», a confié Svetlana Vilke.

Franco Fracassi était un des premiers journalistes en Italie à rapporter en détails le massacre de la maison des Syndicats à Odessa dont il a accusé directement les nationalistes ukrainiens. Il a aussi écrit une série d’articles sur les néo-nazis européens engagés dans les bataillons volontaires en guerre dans le Donbass.

Le massacre d’Odessa a eu lieu le 2 mai 2014, il y a un an exactement. Ce jour-là, des militants anti-Kiev manifestaient et campaient devant la Maison des syndicats lorsqu’ils ont été attaqués par des supporters et des nationalistes ukrainiens. 48 militants ayant trouvé refuge dans la Maison des syndicats y ont été brûlés vifs et 200 autres ont été blessés quand des commandos nationalistes y ont mis le feu. Le terrifiant massacre fait toujours l’objet d’une enquête des autorités ukrainiennes qui n’a produit aucun résultat malgré la pression internationale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales