Plus de 60 arrestations à New York lors d’une manifestation de soutien à Freddie Gray

La police de New-York arrête un manifestant© Mike Segar Source: Reuters
La police de New-York arrête un manifestant

La police de New-York a arrêté plus de 60 personnes lors de la marche de solidarité avec les manifestants de Baltimore, où des émeutes ont éclaté après la mort Freddie Gray alors qu’il était sous la garde de la police.

Des centaines de personnes se sont rassemblées sur Union Square à New-York pour protester contre la mort de Freddie Gray et pour soutenir les manifestants de Baltimore.

La police a arrêté plus de 60 personnes, principalement pour des motifs d’inconduite, à savoir occuper les trottoirs et bloquer la circulation.

L’événement avait été organisé par la coalition de la Marche des millions qui a demandé aux personnes qui sont en faveur de «la justice sociale, économique et raciale» de venir à Union Square.

«Les gens de Baltimore sont sortis dans la rue jour après jour pour que justice soit rendue à Freddie Gray et pour les vies des Noirs à travers le pays, mais la garde nationale est intervenue et un couvre-feu a été décrété, nous devons manifester notre solidarité aux gens de Baltimore», pouvait-on lire sur la page Facebook du groupe avant l’événement.

A Washington, le Front national noir uni, a organisé sa propre manifestation de soutien à Freddie Gray et «à tous ceux qui ont été tués par le terrorisme policier». Le militant Eugene Puryear a fait part de son émotion au journal américain Washington Post : «Nous voulions sortir et montrer notre solidarité avec les gens qui manifestent pour Freddie Gray à Baltimore et continuer d’attirer l’attention national sur cet événement».

Des centaines de manifestants ont ainsi défilé devant la Maison Blanche.

Freddie Gray était un américain noir de 25 ans qui est décédé des suites d'une blessure à la moelle épinière qu’il s’est fait alors qu’il était sous la garde de la police. Des enquêtes sont en cours, sur les plan local et fédéral, ce qui n’empêche pas les manifestants de sortir dans les rues de Baltimore pour exiger que justice soit faite. La majorité des manifestants sont pacifiques, mais les émeutes survenues lundi ont poussé le maire de la ville à imposer un couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin et le gouverneur de Maryland à déclarer l’état d’urgence.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales