Coupé de la terre, le cargo Progress erre dans l’espace

Capture d'écran APTN
Capture d'écran APTN

Les spécialistes russes continuent d’essayer d’établir une connexion avec le vaisseau spatial de ravitaillement Progress qui a été lancé ce matin depuis le cosmodrome Baïkonour pour rejoindre de la station spatiale internationale (ISS).

Les images obtenues à partir des caméras du cargo montrent que Progress a commencé à tourner sur lui-même. Les spécialistes du Centre russe de contrôle des vols spatiaux lui ont envoyé l’ordre de se stabiliser, mais on ne sait pas encore comment le vaisseau a réagi. 

Une source au sein du programme spatial russe a expliqué à l’agence Tass que la fusée porteuse n’avait pas atteint l’altitude prévue, ce qui a entraîné une perte du signal transmettant des données de télémetrie étant donné que le cargo Progress ne se trouvait pas à l’endroit prévu.

Сomme l’avait confié une source à l’agence Interfax plus tôt dans la matinée, «le vaisseau est toujours visible mais ses capteurs ne marchent pas correctement, les capteurs solaires se sont ouverts, alors ce ne devrait pas être un problème d’énergie». 

L’arrimage du cargo à l’ISS, initialement prévu à 16h07 (heure de Moscou) soit 6 heures après son décollage, a initialement été repoussé de 48 heures. Mais il pourrait être reporté pour une durée indéterminée.

Dans l’après-midi, le vaisseau a quitté la zone de portée radio du Centre russe de contrôle des vols spatiaux, de sorte qu’il faudra attendre demain matin pour que les spécialistes puissent à nouveau essayer d’entrer en contact avec lui. Si le contact avec le vaisseau n’est pas rétabli, «il peut être perdu», a déclaré une source au sein du Centre de contrôle.

Le vaisseau sur sa fusée porteuse a été lancé à 10h09 (heure de Moscou) depuis le cosmodrome Baïkonour au Kazakhstan. Il transporte près de 2,5 tonnes de cargaisons, y compris la bannière du Jour de la Victoire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales