Allemagne : extrémistes de droites et antifascistes s’affrontent pour l’anniversaire d’Hitler

© Capture d'écran d'une vidéo de Ruptly

Les représentants du mouvement contre les migrants Thügida, proche de Pegida, ont affronté des antifascistes qui voulaient interrompre la manifestation organisée pour l’anniversaire d’Adolf Hitler. La police est intervenue.

Le mouvement de Thügida, un groupe hostile à l’arrivée des migrants en Europe, proche de Pediga, dont le nom fait référence au Land de Thuringe, avait réuni plus de 300 personnes avec des flambeaux allumés dans la ville de Jena. Ils ont aussi brandi des bannières portant des slogans comme «La liberté d’expression commence dans un endroit où la correction politique finit» et «La liberté d’expression au lieu de la muselière».

En réponse, des manifestants anti-fascistes ont organisé une «contre marche». Les membres des deux groupes aux idées radicalement opposées ont commencé à se lancer des pierres, des bouteilles et des fumigènes. Plusieurs véhicules stationnés aux alentours ont été endommagés, dont trois fourgons de police. Les forces de l’ordre qui avaient été déployées dans les rues ont aussi été impliquées dans ces affrontements. 

La police antiémeute a dû faire usage de gaz au poivre et de canons à eau pour disperser les manifestants. D’après les témoignages, au moins cinq policiers ont été blessés et 25 activistes d’extrême droite ont été arrêtés.

Les flambeaux allumés, dont certains pouvaient croire qu’ils l’avaient été en l’honneur d’Adolf Hitler, auraient provoqué le début des hostilités entre les deux groupes, même si la manifestation avait été autorisée par les autorités.

Allemagne : extrémistes de droites et antifascistes s’affrontent pour l’anniversaire d’Hitler

Sur sa page Facebook, le groupe Thügida a qualifié cette manifestation de «grand succès». Mais cela ne l’a pas empêché d’accuser la police de pratiquer des doubles standards. Les forces de l’ordre n’auraient que faiblement réagi aux jets de pierres, de bouteilles ou de fumigènes dirigés sur les partisans de Thügida, les sommant, en revanche, immédiatement ou presque de se débarrasser de leur torches allumées.

Lire aussi : Un rassemblement de Pegida annulé à Vienne devant la trop faible mobilisation

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales