Les juifs interdits d'entrer dans les synagogues en Crimée ? Porochenko ment selon un rabbin russe

Petro Porochenko en visite en Israël © Ammar Awad Source: Reuters
Petro Porochenko en visite en Israël

Un éminent rabbin russe a pris à partie le président ukrainien, qui affirmé lors de sa visite en Israël que les juifs de Crimée ne pouvaient plus prier dans leurs synagogues depuis son rattachement à la Russie.

Le rabbin Boruch Gorin, porte-parole du rabbin Berel Lazar, l’un des grands rabbins de Russie, a publié son éditorial sur un site d’information de la communauté juive russe à la suite de la visite de Petro Porochenko en Israël entre le 22 et le 24 décembre.

Lire aussi : Ukraine : des pèlerins juifs orthodoxes attaqués par des habitants armés

La critique du rabbin Gorin, directeur du Musée juif et du Centre pour la Tolérance à Moscou, s’est focalisée sur l’allégation du président ukrainien, durant son discours à la Knesset, concernant le fait que les juifs de Crimée ne pourraient pas entrer dans leurs synagogues et qu’ils seraient exposés au danger de la «culture de l’antisémitisme».

Qualifiant les affirmations de Petro Porochenko d’inventions, le rabbin Gorin a affirmé qu’il «utilisait la carte juive, calomniait et mentait». Le rabbin a aussi critiqué les hommes politiques israéliens pour ne pas avoir parlé de ces problèmes durant sa visite, qui était la première de Petro Porochenko en tant que président.

Durant une rencontre avec des législateurs du parti travailliste israéliens, le président ukrainien a minimisé les inquiétudes à avoir concernant la résurgence du sentiment nationaliste ukrainien attisant l’antisémitisme, ainsi que la célébration de la collaboration ukrainienne avec les nazis contre l’Union Soviétique durant la Seconde Guerre mondiale. «En Ukraine, les juifs n’ont rien à craindre. Mais en Crimée ils sont opprimés et se voient proscrire l’entrée des synagogues» a affirmé Petro Porochenko lors de la rencontre, selon l’israélienne Knesia Svetlova, qui a participé à la discussion.

Lire aussi : «Nous sommes à vos trousses» : marche aux flambeaux d’ultranationalistes ukrainiens (VIDEO)

Le rabbin Gorin a déclaré que l’Ukraine de Petro Porochenko glorifiait des personnalités responsables d’atrocités contre les juifs durant l’holocauste, dont Stepan Bandera, leader nationaliste ukrainien durant la Seconde guerre mondiale et partisan de la collaboration avec le IIIe Reich.

 «Je soutiens la souveraineté ukrainienne et je trouve que l’ingérence étrangère dans les affaires internes de l’Ukraine totalement et absolument criminelle» écrit le rabbin dans son éditorial. Mais ni la Russie, ni Vladimir Poutine «ne mènent les ukrainiens à prêter allégeance à la mémoire d’une abomination haineuse» a-t-il ajouté.

Dans un communiqué diffusé vendredi, les communautés juives de Simféropol, Yalta et Sébastopol avaient affirmé «que ces allégations sont fausses et sont une tentative maladroite et désespérée de déformer la réalité concernant la paix inter-ethnique et l’harmonie régnant dans la Crimée russe». 


Lire aussi : Ukraine: des habitants juifs consternés suite au comportement du maire nationaliste d’extrême droite

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales