Une ville américaine refuse des panneaux solaires, de peur qu’ils aspirent toute l’énergie du soleil

Ingénieurs contrôlant un panneau solaire Source: Reuters
Ingénieurs contrôlant un panneau solaire

Une petite ville de Caroline du Nord a rejeté un projet de ferme solaire après qu’une partie des habitants ont fait part de leurs craintes, prétendant que ces panneaux pouvait «provoquer des cancers» et «causer des dommages à la flore» locale.

Le conseil municipal de la petite ville de  Woodland s’est rassemblé afin de consulter sa population quant au projet d’énergie propre proposé à la cité.

Bobby Mann, un citoyen réticent, a alors prétendu que les fermes solaires, «en aspirant toute l’énergie du soleil» allaient «détruire la ville», et que «tous les jeunes allaient déménager», selon les informations rapportées par le journal local Roanoke-Chowan News-Herald

C’est ensuite que Jane Mann, une professeure de sciences à la retraite, a pris la parole pour partager ses inquiétudes concernant «le nombre élevé de cancer dans la zone [où se trouvent déjà des fermes solaires]», précisant que «personne ne pouvait lui dire que les panneaux solaires ne causent pas des cancers». L’ex-enseignante a aussi indiqué avoir observé que les plantes situées près des panneaux solaires mouraient car elles ne disposaient pas d’assez de lumière.

Aller plus loin : COP21, L'accord sur le climat validé

«Je veux savoir ce qu’il va se passer», a-t-elle ajouté, avant de conclure : «je ne vois aucun bénéfice que la ville pourrait en tirer».

Un porte-parole de la société de panneaux solaires a tenté d’expliquer à l’assemblée que le produit qu’il proposait à la ville ne présentait aucun danger, et qu’il n’y aurait aucun impact négatif sur les biens immobiliers avoisinants.

En savoir plus : La Suède va-t-elle devenir le premier pays «vert» fonctionnant sans énergie-fossile ?

Le conseil de la ville a fini par voter à trois voix contre une l’adoption du projet de ferme solaire. Les plaques de silice ne pousseront donc pas pour le moment du côté de Woodland.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales