En Argentine, au moins 40 policiers tués lors d'un accident d'autocar

Le car s'est écrasé 15 mètres en contrebas de la route© Police de Salta
Le car s'est écrasé 15 mètres en contrebas de la route

Sur une route réputée dangereuse, un autocar de la police a chuté d'un pont et a terminé sa course 15 mètres plus bas. Au moins 40 des 60 policiers qui étaient dans le car sont morts.

Au moins 41 gendarmes  sont morts et plusieurs ont été blessés lorsqu'un car de police est tombé d'un pont dans le nord-ouest de l'Argentine, a annoncé lundi le maire d'une commune locale.

«Le nombre de morts se chiffre à 41 et il y a 10 gendarmes hospitalisés, dont quatre dans un état grave», a précisé Francisco Marinaro, le directeur de la sécurité civile dans la province de Salta, une région montagneuse où s'est déroulé l'accident.

Pour une raison inconnue, le car transportant 60 gendarmes a quitté au petit matin le pont qu'il traversait et s'est abîmé 15 mètres en contrebas dans le lit asséché d'une rivière, a annoncé Gustavo Solis, le maire de Rosario de la Frontera, dans la province de Salta. Plusieurs personnes restaient coincées dans la carcasse du véhicule et le bilan humain pourrait s'alourdir, a ajouté le maire.

Au petit matin lundi les secouristes ont en effet découvert dans un premier temps 20 corps dans le lit asséché d'une rivière. Ils ont ensuite dégagé d'autres corps prisonniers de la carcasse du véhicule.

Le car, qui faisait partie d'un convoi de trois véhicules de police, a basculé dans le lit de la rivière lorsque son chauffeur en a perdu le contrôle après s'être engagé sur le pont, a expliqué la police dans un communiqué.

D'après Gustavo Solis, l'accident s'est produit sur une route en mauvais état. «Ceux qui connaissent bien la région essaient de l'éviter la nuit», a-t-il ajouté, déplorant la mort de «jeunes gendarmes».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales