Au moins 23 morts dans l'incendie d'un hôpital neurologique dans le centre de la Russie (VIDEO)

© Capture d'écran, vidéo RT

L’incendie qui s'est déclaré dans un hôpital neurologique de la région russe de Voronezh a coûté la vie à 23 personnes pour autant de blessés. Les autorités déblaient les décombres de la structure en bois, détruite par le sinistre.

«Vers 11h00 (heure de Moscou), le corps d’une 23ème victime a été découvert. Les travaux de recherche sont terminés», a fait savoir le département local du ministère des urgences, ajoutant que les autorités se concentraient sur l’établissement des causes de l’incendie meurtrier. Une procédure criminelle pour négligence présumée a été entamée.

Le sinistre s’est déclaré samedi soir détruisant entièrement le bâtiment vaste de 600 mètres carrés. Cela a pris pour les pompiers près de deux heures à le maitriser.

Plus de 70 personnes se seraient trouvées à l'intérieur lorsque le bâtiment a pris feu, dont quatre membres du personnel médical. Au moins 29 personnes étaient alitées ou à mobilité réduite. 33 personnes ont été évacuées vers un autre hôpital, a noté le comité d’enquête du Bureau du Procureur général dans un communiqué.

Cet hôpital neurologique est situé dans le village d’Alferovka, dont la population s’élève à 700 habitants. Il se compose de deux structures et se trouve à 230 kilomètres de la grande ville régionale de Voronezh.

Au moment de la tragédie, l’hôpital répondait aux besoins de 140 patients. Ceux qui n’ont pas souffert de blessures ont été transférés dans un deuxième bâtiment qui n’a pas été endommagée par le sinistre.

Les autorités indiquent qu'un problème d'installation électrique pourrait avoir été à l'origine de la tragédie, alors qu'une équipe d'experts mène l'enquête sur le site.

Selon l’investigation préliminaire, l’incendie s’est déclaré à l’intérieur de l’hôpital. Un réseau électrique défectueux ou un incident de chauffage pourraient en être la cause, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions, a expliqué une source proche de l’enquête à l’agence TASS.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales