Un médecin musulman récolte plus de 100 000 dollars pour les famille de la tuerie de San Bernardino

Un médecin musulman a lancé une campagne de crowdfunding en faveur des victimes de la tuerie de San Bernardino Source: Reuters
Un médecin musulman a lancé une campagne de crowdfunding en faveur des victimes de la tuerie de San Bernardino

Suite à la tuerie de San Bernardino, un médecin musulman a lancé une campagne de crowdfunding. Cela a entraîné un mouvement de générosité de nombreuses associations musulmanes aux Etats-Unis.

Cela fait partie des belles histoires qui accompagnent souvent les évènements tragiques. Quand il a entendu parler de la fusillade de San Bernardino, Faisal Qazi, un médecin réputé de Pomona,  en Californie, a décidé d’ouvrir un fonds en faveur des victimes. Son espoir était de réunir 20 000 dollars par le biais de sa fondation à but non lucratif, Whitestone.

Puis quelques heures après les faits, Faisal Qazi a appris que les tireurs étaient musulmans, comme lui. Il s’est alors brièvement posé la question de son appel aux dons, craignant que ce geste ne soit pas compris, et que les amalgames pleuvent, même si sa fondation «ne dispose absolument d’aucune charte religieuse et est là pour rendre des services à la communauté».

Mais finalement, Faisal Qazi a décidé de maintenir son projet et de lancer une opération de crowdfunding sur la plate-forme LauchGood, destinée aux musulmans. Et finalement, le résultat a dépassé ses attentes. Car de tous les Etats-Unis, des organisations musulmanes ont soutenu le projet et donné de l’argent pour les victimes.

Lire aussi : La tireuse de San Bernardino aurait prêté allégeance à Daesh peu avant la fusillade

En quelques jours, Faisal Qazi a déjà récolté plus de 100 000 dollars, et désormais, l’objectif est d’atteindre les 250 000. «Nous tenions à répondre au mal par le bien, comme notre foi nous l’enseigne», a expliqué Faisal Qazi à CNN et au Los Angeles Times. Pour ce dernier, et alors que son histoire est médiatisée quand Donald Trump entend fermer les Etats-Unis aux musulmans, «la communauté musulmane a eu, après le 11 septembre, un réveil brutal et a eu des conversations intenses sur son rôle dans la société».

Pour le neurologue, les musulmans «sont aussi américains que les autres, mais si la société ne sent pas cela, c’est que nous devons en faire plus. Il y a l’émergence, et vous le voyez avec cette mobilisation, d’une nouvelle génération de musulmans américains, investis dans la société».

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales