«Démission» de Xi Jinping : quatre journalistes chinois suspendus

Discours du président chinois Xi Jinping lors de son voyage en Afrique du Sud Source: Reuters
Discours du président chinois Xi Jinping lors de son voyage en Afrique du Sud

Quatre journalistes chinois du média officiel China News Service ont été suspendus pour avoir évoqué par erreur dans une dépêche la «démission» du président chinois Xi Jinping.

La «démission» du président chinois a été annoncée sur une dépêche de China News Service, un média officiel, et n'a été corrigée qu'une heure vingt minutes après sa diffusion. L'information avait été relayée par une vingtaine de médias officiels bien que certaines aient corrigé cette faute de frappe.

La coquille a provoqué la suspension de quatre journaliste de ce média d'Etat. Song Fangcan, le nouveau chef du bureau de l'agence en Afrique du Sud, a également été réprimandé. Xi Jinping a prononcé un discours dans le pays après cinq jours de visite sur le continent africain.

Le texte initial en mandarin traitait d'un «discours» du président de la République de Chine Xi Jinping prononcé à Johannesburg, la capitale économique d'Afrique du sud, à l'occasion du sixième sommet Chine-Afrique le 4 et 5 décembre dernier.

Plutôt qu'écrire le mot «discours» (zhi ci en chinois) dans la dépêche, les journalistes ont évoqué la « démission » (ci zhi) du chef de l'Etat en inversant les caractères.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales