Pour Petro Porochenko, l'intervention russe en Syrie a pour but premier «d'affaiblir l'Europe»

Petro Porochenko.© Gleb Garanich. Source: Reuters
Petro Porochenko.

Dans un entretien au Figaro, le président ukrainien a affirmé que la Russie «ne respecte pas les accords de Minsk» et que par conséquent, les sanctions doivent être maintenues et tout rapprochement avec Moscou écarté, même dans la lutte contre Daesh.

Interrogé par Le Figaro sur la crise syrienne, Petro Porochenko a rejeté en bloc les bienfaits d'une alliance de la France avec la Russie dans la lutte contre l'Etat islamique, assurant que le but premier des frappes aériennes russes n'était pas de lutter contre Daesh, mais de «déstabiliser la situation en provoquant de nouvelles vagues de migrants afin d'affaiblir l'Europe». 

Lire aussi : François Hollande : le processus de Paix en Ukraine va se poursuivre au-delà de la fin 2015

Poursuivant dans cette logique, le président ukrainien a martelé que pour rester «unie et forte» l'Europe devait lutter «contre daesh et contre Poutine», ajoutant «Je veux voir la même France que celle qui s'est levée pour Charlie [Hebdo]. Une France qui affirme dans les rues qu'elle n'a pas peur».

Lire aussi : Poutine : le cessez-le feu en Ukraine est une réussite, pas d’alternative aux accords de Minsk

Au sujet d'un assouplissement des sanctions économiques de l'UE envers la Russie prochainement, Porochenko a également rejeté tout hypothèse de ce genre, rappelant «l'annexion» de la Crimée qui a «fait voler en éclats l'ordre de sécurité européen».

Lire aussi : Le président ukrainien déclare la Russie «plus grande menace» dans sa nouvelle doctrine militaire

Le président ukrainien a également dit refuser «les arguments de ceux qui disent que les sanctions ne marchent pas et qu'elles ont de lourdes conséquences pour l'Union européenne», assurant que «ce ne sont pas les sanctions qui posent problème à l'Union européenne mais les contre-sanctions prises par la Russie».

Lire aussi : Ukraine : Porochenko entame-t-il une chasse aux sorcières ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales