Crash d'AirAsia : «un facteur important de l'accident est une pièce défectueuse de l'A320»

Source: Reuters

Les enquêteurs du crash de l'A320 d’AirAsia ont annoncé les premiers résultats de leur enquête, presqu’une année après la catastrophe. D’après eux, une pièce défectueuse était à l'origine de l’accident.

Ce matin, le rapport définitif des enquêteurs a enfin vu le jour. On annonce que l’avion de la compagnie aérienne AirAsia s’est abîmé en mer de Java, le 28 décembre 2014, avec 162 personnes à bord, à cause d'une pièce défectueuse.

«Des problèmes répétés dus au système de commande du gouvernail ont conduit les pilotes à débrancher le pilote automatique, par très mauvais temps, pour remédier à la situation, avant de perdre le contrôle de l'appareil», a indiqué le Comité national de la sécurité des transports indonésien.

Source: Reuters

La catastrophe du 28 décembre est la plus grave de l’histoire de l’Indonésie. Les enqêteurs n’ont pu retrouver que 70 corps, tandis qu’il y avait 162 victimes. Parmi les passagers, se trouvaient 155 Indonésiens, trois Sud-Coréens, un Britannique, un Singapourien et un Malaisien. Le copilote était un Français de 45 ans, Remy Plesel.

Pendant toute une année les proches des victimes n’ont pu obtenir de réponse définitive sur les causes de la mystérieuse catastrophe, car les enregistrements sonores, retrouvés au fond de la mer, ont d'abord montré que l'avion naviguait à une altitude stable avant l'accident et que l'appareil était en bon état.

Source: Reuters

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales