L’académie de West Point interdit sa traditionnelle bataille de polochons

Source: Reuters

La plus prestigieuse académie militaire des Etats-Unis, West Point, met fin à sa traditionnelle bataille de coussins après les débordements d’août dernier où plus de 30 personnes ont été gravement blessées.

Selon la tradition, cette bataille de polochons se déroule après la fin du premier été d'entraînement et sert à renforcer les liens de camaraderie. Mais cette année, les jeunes militaires sont allés trop loin en mettant des objets durs à l’intérieur de leur coussins.

Le 20 août dernier, trente élèves militaires ont été blessés à cause du fait que de nombreux élèves ne retenaient pas leurs coups. Les médecins ont répertorié 24 commotions cérébrales, plusieurs épaules démises et une jambe cassée.

Deux enquêtes séparées ont montré que les aînés des cadets n’avaient pas réussi à calmer les étudiants qui sont devenus incontrôlables. Il s’est avéré que de jeunes cadets ont frappé certains de leurs camarades par derrière alors que ceux-ci n’étaient pas prêts. Un comportement aussi violent a entaillé bon nombre de lèvre et de nez, en cassant même certains, fracturé plusieurs os et démis plusieurs épaules.

En savoir plus : Une bataille d’oreillers sanglante à l’académie militaire de West Point fait 30 blessés

Pour cette raison, le commandant de cette académie militaire, Karl Meyer, a pris une décision importante. «La bataille de polochons n’est pas sanctionnée mais comme elle ne base sur aucune tradition écrite, elle est, pour le moment officiellement bannie de l’académie», a-t-il précisé. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales