Les créateurs d’une application suisse la défendent, même si Daesh peut l’utiliser

© Andrew Burton Source: Reuters

Les auteurs suisses de l’application Threema, recommandée par Daesh comme moyen de communication sûr, se défendent en affirmant que leur app est conforme au cadre juridique helvétique.

Dans un guide que Daesh a distribué à ses terroristes en janvier dernier, l’organisation terroriste fait la promotion de l’application Threema qu’elle qualifie de moyen de communication «sûr». Mais cela n’empêche pas les concepteurs suisses de cette application de messagerie dont les locaux sont basés à Zurich de défendre leur travail.

«Nous ne savons pas comment les agences de renseignement recueillent leurs informations, mais s'appuyer sur une surveillance totale pour pouvoir contrôler les problèmes sociaux et politiques existants n'a jamais fonctionné dans le passé et ne va pas fonctionner à l'avenir», a déclaré à l'AFP le porte-parole de Threema, Roman Flepp.

Cette application payante ne permet en effet qu’à l’expéditeur et au destinataire d’avoir accès au contenu d’un message, empêchant une tierce partie de pouvoir y accéder aussi.

Roman Flepp précise en outre que Threema a développé ses activités en conformité avec le droit suisse et que la société n’a pas accès aux messages privés des personnes qui utilisent son service de messagerie.

«Threema coopérera avec les autorités suisses, si la loi le requiert. Cependant, ses possibilités sont extrêmement limitées, parce que nous avons très peu de données et ne disposons pas des clés [de chiffrement] privées de nos utilisateurs», a déclaré Roman Flepp.

Selon lui, la nécessité de protéger la vie privée demeure absolue, en dépit de la menace que peut engendre l’utilisation de cette application par des terroristes pour communiquer entre eux. «Sacrifier certains fondements de notre démocratie occidentale – la liberté, la protection de la vie privée et la liberté d'expression – au bénéfice d’un faux sentiment de sécurité ne semble pas être une chose raisonnable à faire», a-t-il ajouté.

 En savoir plus : Les attentats de Paris ont pu être planifiés à l’aide d’une PlayStation 4

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales