Un suspect qui pourrait être lié aux attentats de Paris arrêté en Turquie

Des militaires turcs patrouillent à la frontière© Sertac Kayar Source: Reuters
Des militaires turcs patrouillent à la frontière

Soupçonné d’avoir aidé les terroristes à choisir les cibles des attentats du 13 novembre à Paris, un Belge d’origine marocaine a été interpellé par la police turque, ainsi que deux Syriens qui l’auraient assisté dans son voyage.

L’agence de presse turque Dogan indique que les deux Syriens auraient été envoyés expressément par le groupe djihadiste Daesh afin d’assurer le passage sans encombres de la frontière par le suspect, qui tentait apparemment de rejoindre la Syrie. La police antiterroriste aurait traqué l’homme dès l’atterrissage de son vol à Antalya. Celui-ci pourrait avoir aidé les terroristes qui ont attaqué Paris le 13 novembre, en les conseillant sur les cibles à frapper.

Par ailleurs, la Turquie a également expulsé un groupe de huit individus d’origine marocaine, suspectés d’entretenir des liens avec l’Etat islamique. Ceux-ci, déclarant être venus en Turquie pour des vacances, avaient été interpellés à l’aéroport et questionnés par des experts, qui les avaient alors signalé comme des individus à risque, a expliqué un officiel du gouvernement.

La frontière qui sépare la Turquie et la Syrie peine à être contrôlée en raison notamment de la guerre civile qui frappe la région. De nombreux djihadistes, dont plusieurs auteurs des attentats de Paris comme Abdelhamid Abaaoud, l’auraient franchie afin de rejoindre Daesh avant de revenir en Europe.

En savoir plus : Les Etats-Unis et la Turquie lancent une opération militaire conjointe à la frontière avec la Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales