«Pas à l'ordre du jour» : Roussel réfute toute participation au gouvernement en l'état

- Avec AFP

Cliché pris à Paris le 21 juin 2022 (image d'illustration).© LUDOVIC MARIN Source: AFP
Vidéo
Cliché pris à Paris le 21 juin 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le secrétaire national du Parti communiste français a expliqué sur Cnews que sa formation ne participerait pas à «un tel gouvernement», clarifiant sa position et dissipant ainsi les doutes émis par LFI et certains membres du PCF ces derniers jours.

«Ce n'est pas du tout à l'ordre du jour que nous participions à un tel gouvernement», a assuré le 27 juin le patron du PCF Fabien Roussel, clarifiant sa position alors que les critiques se multiplient à gauche sur sa stratégie de démarquage vis-à-vis de la Nupes.

«J'ai clairement dit au président de la République et je ne cesse de le répéter depuis deux jours que quand des communistes rentrent dans un gouvernement, c'est pour défendre les intérêts du monde du travail, des salariés, des travailleurs, l'industrie, nos services publics», a expliqué sur Cnews le député du Nord. 

«Nous ne pouvons pas participer à un gouvernement qui garde comme logique de continuer de défendre les intérêts d'une minorité, la classe des riches, en refusant de mettre en place l'impôt sur la fortune, en refusant d'augmenter les salaires et les retraites et même participer à un gouvernement qui envisagerait d'allonger l'âge de départ en retraite», a-t-il développé.

«Ce n'est pas du tout à l'ordre du jour que nous participions à un tel gouvernement. En revanche, nous ferons tout pour faire en sorte qu'il y ait des mesures prises tout de suite pour le pouvoir d'achat des Français, nous voulons que ça avance, nous ne voulons pas bloquer», a poursuivi Fabien Roussel.

«Je ne suis pas élu pour vivre dans l'opposition, je suis élu pour faire des propositions, pour que ça avance, pour que la France des jours heureux, on puisse quand même la toucher du doigt», a-t-il insisté. 

La veille, sur LCI, Fabien Roussel s'était montré plus ambigu : «Je ne veux pas dire non parce que je veux que ça avance. Et en même temps, je vois bien que la marche est élevée. Mais il faut avoir cette ambition-là, pour notre pays, pour notre peuple», avait-il fait valoir.

Ce qui lui a valu le 27 juin une critique de Mathilde Panot, présidente du groupe LFI à l'Assemblée, estimant sur France 2 que Fabien Roussel «s'exprime en son nom propre car ce n'est pas la position du groupe communiste à l'Assemblée nationale». «Je ne comprends pas très bien ce que dit Fabien Roussel», lui avait aussi reproché la députée LFI Clémentine Autain le 26 juin sur BFMTV.

«Pour les communistes, il n'est pas question d'une participation gouvernementale», a assuré dans L'Humanité le patron du groupe PCF à l'Assemblée André Chassaigne, qui précise que le groupe sera fort finalement de 22 membres avec le renfort de députés ultramarins (contre 16 auparavant).

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix