Enquête ouverte : un influenceur français aurait été filmé avec des armes en Syrie

- Avec AFP

Enquête ouverte : un influenceur français aurait été filmé avec des armes en Syrie© LOIC VENANCE Source: AFP
(Image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une enquête a été ouverte par le parquet d'Evry sur les vidéos diffusées par l'influenceur Rayanne B. dans lesquelles il utilise des armes automatiques et affirme être en Syrie, a appris l'AFP, confirmant une information du Parisien.

Selon une information du Parisien confirmée par l'AFP le 3 juin, un influenceur qui aurait été filmé avec des armes en Syrie, Rayanne B., est visé par une enquête du parquet d'Evry.

Selon les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, l'homme âgé de 20 ans et un autre influenceur Ibrahim K. se trouveraient en Syrie, mais les premiers éléments de l'enquête n'ont pas permis de vérifier le lieu exact.

Une première vidéo montre Rayanne B. tirer à la kalachnikov, puis au bazooka. Sur les images d'une seconde vidéo, les deux influenceurs feraient un barbecue en Syrie, affirment-ils.

«On est bien arrivés en Syrie. N'écoutez pas la télé, y'a pas la guerre, tout se passe bien ici, c'est super cool en fait !», assurent-ils.

«Dès que ces vidéos ont été portées à notre connaissance, le ministre a demandé à ses services de se rapprocher du parquet pour signaler ces agissements, et faire toute la lumière sur les circonstances dans lesquelles ces vidéos ont été prises. Les investigations sont d'ores et déjà en cours», avait indiqué à l'AFP l'entourage du ministère de l'Intérieur dès le 30 mai.

Contacté par l'AFP, le parquet d'Evry a confirmé avoir ouvert une enquête pour «pour déterminer si des infractions ont été commises» et l'a confiée à la police judiciaire de l'Essonne.

Les investigations pourraient concerner des infractions à la législation sur les armes et des menaces de mort, selon une source proche dossier.

Un influenceur au lourd passif

En mars, Rayanne B., visé par une plainte de l'Education nationale pour avoir insulté et menacé l'ancien ministre Jean-Michel Blanquer en octobre dans une vidéo, a été relaxé par le tribunal d'Evry des poursuites d'«outrage» et de «menaces de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique».

Dans une vidéo qu’il avait lui-même diffusée le 4 octobre 2021 sur le réseau social Snapchat, on pouvait l'entendre s'en prendre au ministre et à l'Education nationale. «Là on arrive, vous allez voir ! Nique ta mère à Blanquer et à l’Education Nationale, bande de fils de putes ! J’ai raté le Bac !», déclarait-il.

Ce n'était d'ailleurs pas la première fois que le jeune homme en question faisait sensation sur les réseaux sociaux. Une autre vidéo de l'individu se présentant comme «arabe et musulman banlieusard» avait fait le tour des réseaux sociaux dans la journée du 2 octobre. Dans la vidéo diffusée sur Snapchat, on pouvait le voir dérober du matériel dans un camion de pompier intervenant dans une école à Ablon-sur-Seine dans le sud-est de la banlieue parisienne.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix