Des organisations juives marseillaises manifestent leur soutien à Israël

Manifestation de  soutien à Israël à Marseille le 25 octobre 2015 © Twitter @pastelcoh
Manifestation de soutien à Israël à Marseille le 25 octobre 2015

Une manifestation de soutien à l’Etat juif, réunissant un millier de personnes, s’est déroulée entre le Vieux-Port et le consulat d’Israël ce matin à Marseille

Le CRIF Marseille-Provence, le Consistoire Israélite de Marseille, le Fonds Social Juif Unifié ainsi que la Ligue de Défense Juive ont appelé à une marche afin de montrer leur «solidarité avec Israël», «condamner les attaques terroristes qui frappent plusieurs fois par jour» dans le pays, et clamer le «droit d’Israël à se défendre» face à aux vives tensions entre Israéliens et Palestiniens que connaît la région depuis le 1er octobre.

Lire aussi : Manifestation à Paris en soutien à Israël

Michèle Teboul, présidente de l’antenne locale du CRIF a déclaré que la «haine frappe aux portes de l’Europe» et qu’il ne s’agit pas d’un «problème entre juifs et arabes». Elle a aussi appelé les «dirigeants» à «ouvrir les yeux» et à «admettre une bonne fois pour toute, qu’envers et contre tout, Israël vivra»

La présidente du CRIF Marseille-Provence a aussi accusé le président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas d’être un «criminel» et «l’assassin de [son] propre peuple» car il «[n’arrête] pas cette effusion de sang». «Nous ne voulons plus être les victimes de la haine ordinaire» a-t-elle ajouté.

"Mes amis, nous sommes ici ce matin pour soutenir #Israel mais aussi pour dire au reste du monde soyez vigilants ! Pour...

Posted by Crif Marseille-Provence on Sunday, October 25, 2015

Le Proche-Orient a connu un regain de tensions depuis le début du mois d’octobre sur l’esplanade des mosquées, liées au contrôle et à la restriction de l’accès des fidèles musulmans à la mosquée Al Aqsa. Les Palestiniens craignent notamment qu’Israël ne remette en cause le statu quo qui régit ce lieu saint. Mais pour le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui s’est exprimé sur ce sujet à Harvard le 13 octobre dernier, cette violence est aussi «le fruit de la frustration» liée «à l’augmentation massive des colonies au cours des dernières années». Dix jours après cette déclaration, des constructions auparavant gelées à Itamar, se situant au-delà de la ligne verte, ont reçu un feu vert du gouvernement israélien.

Depuis le 1er octobre, 8 Israéliens ont trouvé la mort dans ces violences alors que 54 Palestiniens et arabes israéliens ont été tués au cours des dernières semaines.


Lire aussi : Manifestation devant l'AFP : un journaliste pris à partie par la Ligue de Défense juive

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales