La France envisagerait des frappes aériennes contre Daesh en Syrie

Avion de combat Mirage 2000 © Kaisa Siren Source: Reuters
Avion de combat Mirage 2000

Des médias français affirment que Paris envisage des frappes aériennes contre Daesh sur le territoire syrien. François Hollande donnera plus d’informations, lundi, lors d’une conférence de presse mais le gouvernement ne fait aucun commentaire.

Le sujet aurait été abordé lors d’une réunion au ministère de la Défense avec le président de la République, alors que depuis plusieurs jours des hauts responsables non identifiés laissent entendre dans les médias que la décision a été prise.

Dans les mois à venir, la France pourrait envoyer ses Mirage 2000 basés en Jordanie effectuer des missions de reconnaissance alors qu’elle arme et soutient déjà les rebelles «modérés» (qui ne sont pas des terroristes) en Syrie.

Jusqu’à présent, les autorités françaises avaient exclu de participer aux opération de la coalition emmenée par les Etats-Unis en Syrie même si Paris avait été le premier des alliés de Washington à opérer des frappes sur les positions de Daesh en Irak.

Selon le quotidien du soir, Le Monde, la vague ininterrompue de migrants qui déferle sur l’Europe pourrait être à l’origine de ce revirement. Lors des quatre dernières années, plus de quatre millions de Syriens ont quitté leur pays et sont arrivés en Europe. Selon les chiffres de l’ONU, seuls 348 540 d’entre eux ont pu bénéficier d’un droit d’asile.

En savoir plus : Migrants, une crise mondiale potentiellement explosive

RT France
RT France

En juillet dernier, en partenariat avec les forces américaines, l’aviation française avait procédé à des frappes aériennes contre Raqqa en Syrie, capitale proclamée de l’Etat islamique en Syrie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales