Crise des migrants : Cazeneuve blame Eurotunnel, Londres dresse des barrières à Calais

Ouvriers en train d'installer une barrière autour du port de Calais Source: Reuters
Ouvriers en train d'installer une barrière autour du port de Calais

Le ministre de l’Intérieur a accusé Eurotunnel de ne pas fournir suffisamment d’efforts concernant la crise des migrants à Calais. Londres consent une allonge de 10 millions d'euros pour la sécurité du port.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est fendu d’une lettre à destination du PDG d’Eurotunnel lui reprochant de ne pas avoir pris la pleine mesure de «l'aggravation de la situation» entraînée par l'afflux de migrants, selon une information relayée par l'AFP mardi. 

Beaucoup d'observateurs trouvent étonnant qu’un ministre de gouvernement rejette ainsi la faute sur une entreprise privée pour une mission qui incomberait a priori à l'Etat.

Ces accusations hasardeuses interviennent alors qu'une quinzaine de migrants ont été blessés mardi matin alors que l’intrusion la plus massive jamais produite sur le site d’Eurotunnel dans la nuit de lundi à mardi, à Calais.

En savoir plus : Plus de 2 000 migrants ont envahi l’Eurotunnel dans la nuit de lundi à mardi (VIDEO)

De son côté, la ministre britannique de l'Intérieur Theresa May a annoncé ce mardi une rallonge de 7 millions de livres (10 millions d'euros) pour renforcer la sécurité du terminal d'embarquement d'Eurotunnel près de Calais à l'issue d'une réunion avec son homologue français Bernard Cazeneuve, toujours selon AFP.

Ces 7 millions de livres s’ajoutent aux 15 millions déjà annoncés précédemment par Londres pour renforcer la sécurité autour des ports. Cet argent a par exemple servi à ériger des clôtures de haute sécurité autour de Calais par des entrepreneurs britanniques pour endiguer l'afflux de migrants. 

Aller plus loin :  les routes du Kent en Grande-Bretagne paralysées par la crise migratoire de Calais

Côté britannique, les autorités ont activé un plan d’urgence baptisé «Opération Stack» qui consiste à parquer sur des sections d’autoroute des milliers de camions en attente de traversée, causant d'énormes embouteillages.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales