FN : Nicolas Bay a emménagé dans le bureau de Florian Philippot

FN : Nicolas Bay a emménagé dans le bureau de Florian Philippot © FRANCOIS NASCIMBENI Source: AFP
Nicolas Bay a investi le bureau de Florian Philippot au siège du FN

Fraîchement nommé vice-président du Front national après le départ de Florian Philippot, Nicolas Bay s'est installé dans le bureau de son prédécesseur. Un nouveau signe que les lignes politiques sont en train d'évoluer au sein du parti nationaliste.

Symbole d'une nouvelle ère ? Le vice-président du Front national (FN) Nicolas Bay a investi le bureau qui était jusque là occupé par Florian Philippot dans les locaux du parti à Nanterre (Hauts-de-Seine), selon une information révélée par le Journal du dimanche le 29 octobre.

Mais en toile de fond de ce déménagement, c'est bien la ligne politique du FN qui bouge. Alors que le bureau de Marine Le Pen et celui du nouvel homme fort du parti ne sont désormais plus séparés que par quelques mètres, ce dernier aura tout loisir de convaincre la présidente du FN de la pertinence de son projet d'«Union des nations européennes», bien loin des idées souverainistes et anti-Union européenne défendues par son prédécesseur.

Et cette petite révolution est d'ailleurs déjà en marche : avec en ligne de mire les européennes de 2019, Marine Le Pen l'a chargé de rédiger un projet de traité «crédible» afin de réformer l'Union européenne, selon le JDD.

Partisan du maintien de la France dans l'euro, Nicolas Bay pourrait notamment entériner le revirement du parti sur la question.

Son prédécesseur au passé chevènementiste, qui a fondé son propre mouvement politique baptisé Les Patriotes était adepte d'une ligne dure vis-à-vis de l'Union européenne et proposait notamment de sortir de l'euro. Mais son orientation politique ne faisait pas l'unanimité au sein du parti, certains cadres comme Gilbert Collard ou Nicolas Bay, lui reprochant d'être l'un des responsables de la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron.

En août, le nouveau vice-président frontiste avait ainsi expliqué sur RFI que la question économique n'était «pas prioritaire» au FN, lançant les bases d'une refondation du parti.

Lire aussi : Nicolas Bay succède à Marine Le Pen à la tête du groupe Europe des nations et des libertés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.