France, la privatisation d'une plage par le roi d'Arabie saoudite fait des vagues

France, la privatisation d'une plage par le roi d'Arabie saoudite fait des vagues
La Villa Aurore, résidence estivale du roi Salman (Capture Le Monde)

Si le roi Salman aime à profiter des plages françaises, c'est idéalement sans la proximité de leurs baigneurs. Pour ne plus les voir, des travaux ont été réalisés pour clôturer la plage publique de Vallauris qui borde sa résidence d'été.

Un petit tunnel permet l'accès à la plage publique de la Mirandole. C’est ce tunnel que les ouvriers du roi avaient entrepris de fermer avec un grillage.

Ces travaux, dans la résidence du roi située à Vallauris-Golfe-Juan, ont toutefois très vite été interrompus par le sous-préfet des Alpes Maritimes, qui estime qu'ils ont été entrepris prématurément et sans attendre la fin des discussions portant sur les conditions de sécurisation du séjour de la famille royale saoudienne.

France, la privatisation d'une plage par le roi d'Arabie saoudite fait des vagues
La dalle coulée afin d'empêcher l'accès aux plagistes (capture écran Nice Matin)

Toujours est-il que malgré l'interruption de ces travaux, la plage, pourtant publique devrait être totalement interdite au public le temps du séjour de la famille royale.

Problème, la maire de Vallauris-Golfe-Juan ne l'entend pas de cette oreille et estime qu'en l'absence de tout arrêté préfectoral, rien n'interdit l'accès à cette plage publique. L'édile à donc fait intervenir la police municipale pour empêcher que l'accès à la plage publique soit condamné.

Plus encore, une association de défense de l'environnement de Golfe-Juan semble bien décidée à intenter un procès au souverain saoudien si la plage n'est pas remise dans l'état où elle se trouvait avant les travaux de privatisation.

Enfin, autre complication, le lieu où la grille devait être posée appartient à la SNCF qui n'a pas non plus été prévenue des travaux.

Ce n'est pas la première fois que les travaux entrepris par les différents monarques saoudiens font grincer des dents. Ainsi dans les années quatre-ving dix, le roi Fahd avait illégalement fermé le Sentier du Littoral qui menait également à la plage. La justice l'avait alors contraint de le rouvrir.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»