L’ancien patron des «stups», soupçonné de complicité de trafic de drogue, pourrait être radié

L’ancien patron des «stups», soupçonné de complicité de trafic de drogue, pourrait être radié © Patrick KOVARIK Source: AFP
François Thierry

François Thierry, ancien chef de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants et mis en examen pour complicité de trafic de drogue, fait l'objet d'une procédure de radiation de la police nationale.

D'après le journal Le Monde, l'ancien patron des «stups», François Thierry, déjà inquiété par la justice pour complicité de trafic de drogue en bande organisée, fait l'objet d'une procédure de radiation.

Le quotidien du soir cite une source judiciaire selon laquelle le procureur général de Paris, Catherine Champrenault, a engagé le 30 août cette «procédure disciplinaire de retrait d’habilitation d’officier de police judiciaire». Une sanction «assez rarement mise en œuvre», d'après Le Monde

Comme l'avait révélé Libération, l'ancien patron de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) avait été convoqué dans l’après-midi du 24 août pour être entendu par les juges d'instruction qui enquêtent sur la saisie record de sept tonnes de cannabis le 17 octobre 2015 à Paris. L'affaire lui avait valu d'être placé en garde à vue fin mars par l'IGPN, la «police des polices».

Le policier est soupçonné d'avoir favorisé l'entrée de drogue sur le territoire français, sans en informer totalement l'autorité judiciaire, dans le cadre de ses relations controversées avec un important indicateur de l'office considéré comme un trafiquant notoire, Sofiane Hambli.

Lire aussi : Mise en examen de l'ancien patron de la lutte antidrogue pour complicité de trafic de stupéfiants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.