Suppression de la réserve parlementaire : LR menace de voter contre la loi de moralisation

Suppression de la réserve parlementaire : LR menace de voter contre la loi de moralisation
Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, photo ©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

L'une des mesures phares du projet de loi sur la moralisation de la vie publique agite les bancs de l'Assemblée. Au sein du groupe LR, où la grogne se fait fortement entendre, certains dénoncent une logique de bouc-émissaire et une «folie».

Le débat sur la suppression de la réserve parlementaire n'en finit pas d'enflammer les rangs de l'Assemblée. Parmi Les Républicains (LR), la suppression de la réserve parlementaire dans le cadre de la loi de la moralisation de la vie publique ne passe pas. Christian Jacob, président du groupe LR à l'Assemblée, a ainsi brandi la menace ce 27 juillet 2017 d'un vote d'opposition à la loi de moralisation de la vie publique, selon un journaliste de LCI.

Aux yeux des Républicains, la suppression de la réserve parlementaire, qui permet aux députés de financer des associations et des collectivités de leur circonscription, aurait précisément pour résultat d'éloigner les élus de leurs administrés.

Christian Jacob n'est pas le seul à se cabrer dans le groupe LR. Eric Woerth, député de l'Oise, a ainsi dénoncé un discours de la majorité faisant de la réserve parlementaire un «bouc émissaire». «Il ne faut pas diaboliser la réserve parlementaire», a-t-il plaidé, ajoutant : «Il est de coutume, probablement depuis Georges Pompidou, qu'un parlementaire puisse aider tel ou tel investissement dans sa circonscription ou ailleurs.». Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, n'a, lui, pas mâché ses mots : «La suppression de la réserve parlementaire est une folie», a-t-il martelé sur LCI.

Lire aussi : L'opposition vent debout contre la «volte-face» de LREM sur le casier judiciaire vierge

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.