Attentat raté sur les Champs-Elysées : les quatre membres de la famille de l'assaillant relâchés

- Avec AFP

Attentat raté sur les Champs-Elysées : les quatre membres de la famille de l'assaillant relâchés© Alain Jocard / AFP
La police patrouille sur les Champs-Elysées après l'attentat manqué

Le père, l'ex-épouse, le frère et la belle-sœur de l'individu radicalisé, dont le véhicule avait explosé en percutant un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Elysées, sans faire de victimes, ont tous été relâchés.

Les quatre membres de la famille d'Adam Djaziri, mort le 19 juin dans un attentat raté contre des gendarmes sur les Champs-Elysées à Paris, ont été relâchés le 21 juin en fin d'après-midi après deux jours de garde à vue, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Son père, son ex-épouse, son frère et sa belle-sœur avaient été interpellés le soir du 19 juin dans le pavillon de banlieue de Plessis-Pâté (Essonne) où la famille vit depuis 28 ans, peu après l'attaque de cet homme de 31 ans, fiché S, qui avait fait allégeance dans une lettre-testament au groupe terroriste Daesh.

Le 19 juin, peu avant 16h, Adam Djaziri a foncé en voiture sur un véhicule de gendarmerie mobile sur la célèbre avenue, sans faire d'autre victime que lui-même.

Dans son véhicule, deux bonbonnes de gaz, un fusil d'assaut israélien, deux armes de poing et des milliers de munitions avaient été retrouvés.

Selon une source proche du dossier, l'assaillant est mort, peu après l'attaque ratée, des suites d'un arrêt cardio-respiratoire, probablement dû à un effet de souffle et à l'inhalation de fumées dans sa voiture dont l'habitacle s'était embrasé.

Lire aussi : Tentative d'attentat sur les Champs-Elysées : le conducteur était armé, une enquête ouverte (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.