Un indic' porte plainte contre les douanes sur fond de rivalité entre services de police

Un indic' porte plainte contre les douanes sur fond de rivalité entre services de police Source: Reuters

Les douanes et la police luttent toutes deux contre le trafic de drogues. Il semble pourtant qu'elles se mettent des bâtons dans les roues : un indic', arrêté alors qu'il tentait d'aider à l’interpellation des membres d'un réseau, porte plainte.

Sophiane Hambli, un indicateur de police qui encadrait un simulacre de livraison de drogue depuis le Maroc destiné à identifier les membres d'un réseau en octobre 2015, porte plainte contre le service des douanes pour «faux en écritures publiques». 

C'était une «saisie record», qui avait été saluée par François Hollande en personne : sept tonnes de cannabis avaient été interceptées dans des fourgonnettes stationnées sur le boulevard Exelmans, dans le XVIe arrondissement de Paris, par les douanes. Problème : cette livraison était en réalité pilotée par une institution de police concurrente, l'Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS), que les douanes aurait donc voulu griller en procédant à la saisie de la marchandise et à l'interpellation de Sophiane Hambli, l'indicateur qui l'avait coordonnée en coopération avec l'OCRTIS. 

Les agents des douanes ayant procédé à la saisie ont dressé un procès-verbal attestant d'une «information» qui leur serait parvenue à la dernière minute, pour justifier leur intervention, qui a parasité l'opération de l'OCRTIS. Or, plusieurs éléments laissent penser que les douanes étaient en fait au courant depuis déjà longtemps, et qu'elles seraient intervenues pour saboter le travail de l'OCRTIS. L'avocat de Sophiane Hambli évoque ironiquement une «information tombée du ciel». Cette «façon de jouer en solo des douanes [révèle que] cette affaire est pourrie jusqu’à la moelle, mais les pourris ne sont pas ceux que l’on croit», selon l'avocat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage