Le FN fustige Anne Hidalgo après ses propos bienveillants sur le Qatar

La Maire de Paris Anne Hidalgo© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
La Maire de Paris Anne Hidalgo

Quand Anne Hidalgo fait des courbettes à l'émirat, le FN s'en amuse puis, s'indigne. Le parti d'extrême droite vient de lancer une véritable campagne sur Twitter contre la Maire de Paris à qui il reproche son «hypocrisie» et son «autocensure».

Le Front National est, depuis hier, très actif sur la toile contre Anne Hidalgo. A travers une affiche, le parti d'extrême droite fustige littéralement la Maire de Paris qu'il juge beaucoup trop proche du Qatar.

Selon le FN, il est scandaleux qu'une figure comme Anne Hidalgo censée représenter les valeurs françaises de liberté et de démocratie fasse preuve d'autant de complaisance vis à vis d'un régime qui «finance le djihadisme», «impose la Charia» et «méprise les droits de l'Homme».  

Il faut dire que la Maire de Paris qui  s'est souvent montré excessivement bienveillante envers l'émirat qui fait grandir chaque jour un peu plus son influence dans l'hexagone, notamment en rachetant des points stratégiques de la capitale tel que son club de football ou encore les magasins de luxe Printemps.

Interrogée hier sur la chaîne de radio RTL la Maire de Paris y est une nouvelle fois allée avec des pincettes. Visiblement soucieuse de donner une image plus que positive de l'émirat, la Maire de Paris lui a carrément déroulé le tapis rouge. Elle a commencé par revenir sur la plainte pour diffamation déposée par l'émirat contre le vice-président du FN Florian Philippot et a estimé que le Qatar avait «raison» d’aller en justice s’il se sentait insulté.

Elle n'a ensuite pas manqué de remercier le président du PSG, la qatari Nasser-Al Khelaïfi avec qui elle «travaille main dans la main» et entretient une relation «extrêmement positive» et «très forte», d'avoir hissé le club parisien «au niveau auquel il est» avant de mettre en avant leur combat conjoint dans «la lutte contre l'homophobie et la violence dans les stades», sans oublier d'évoquer l'intérêt de Al- Khelaïfi pour «le foot féminin», chose «qui [m'] importe beaucoup».

Certains élus du parti d'extrême droite sont revenus sur ces propos qu'ils ont jugé particulièremement déplacés et hypocrites. Ils trouvent notamment scandaleux que la Maire de Paris se «trouve des points communs» avec un pays «où la liberté d'expression n'existe pas» et où les châtiments corporels sont monnaie courante.

D'autres, évoquent plutôt les intérêts financiers et, citant l'ex président français François Mitterrand, avancent l'hypothèse que la Maire aurait cédé à une certaine forme de corruption en décidant de bafouer ses principes leur préférant une relation privilégiée avec un partenaire financier de haut rang. 

Ainsi, l'émirat semble s'être trouvé une aliée de premier choix dans le feuilleton qui l'oppose au FN. Florian Phillipot qui avait récemment qualifié le Qatar de «dictature islamiste sous forme d’émirat gazier» en insistant sur les «relations coupables» que l'émirat entretenait avec le terrorisme islamiste» s'était vu violemment attaquer par ce dernier qui avait notamment porté plainte pour diffamation contre le numéro 2 du FN.

Le bras droit de Marine Le Pen avait, par la suite envoyé une lettre à François Hollande dans laquelle il demandait au président d’exprimer publiquement [son] refus de toute ingérence étrangère, a fortiori émanant d’une puissance dictatoriale, dans la vie démocratique de la Nation». Il a également demandé une protection policière. 

Rappelons que le Qatar est économiquement très présent en France. Ormis l'acquisition du club du Paris Saint-Germain pour la somme de 50 millions d'euros, l'émirat a aussi pris l'habitude de reprendre les rennes de plusieurs symboles français, notamment dans le luxe, avec le rachat du Printemps pour plus d'un milliard et demi d'euros. 

Par ailleurs, depuis 2009, le Qatar possède environ 7% du capital du groupe Vinci, et des droits dans Veolia Environnement qui s'occupe du traitement des eaux. Une relation qui a notamment permis à Airbus de vendre des avions de ligne à l'Émirat, et à des entreprises de BTP de signer des gros contrats pour construire des villes entières au Moyen-Orient. Et c'est sans compter les projets qui pourraient se concrétiser dans le cadre de la coupe du monde football 2022, que le Qatar organise.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales