Anne Hidalgo estime que la candidature de Myriam El Khomri à Paris est «une très mauvaise idée»

- Avec AFP

Anne Hidalgo estime que la candidature de Myriam El Khomri à Paris est «une très mauvaise idée» Source: AFP

Myriam El Khomri, ministre du Travail, est en lice pour l'investiture socialiste aux législatives dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Une candidature qui «ne correspond pas tout à fait à ce qu’attendent de nous les Parisiens», selon Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo était interrogée par Le Monde ce lundi 7 octobre à propos de la candidature déclarée de Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, aux élections législatives de 2017 dans la XVIIIe circonscription de Paris. Selon elle, ce serait une «très mauvaise idée».

«J’ai fait savoir que je trouvais que c’était une très mauvaise idée la candidature de Myriam El Khomri dans le XVIIIe. Je pense qu’il y a un traumatisme très fort autour de la loi qui porte son nom et cela ne correspond pas tout à fait à ce qu’attendent de nous les Parisiens», a poursuivi le maire de Paris, faisant référence aux très nombreuses manifestations qui ont eu lieu en France contre la «loi Travail».

La déclaration d'Anne Hidalgo marque une volonté, de la part de l'exécutif parisien, de se distinguer de la politique du Parti socialiste à l'échelle nationale, tant sur le fond que sur la forme.

Pourtant, Myriam El Khomri était la porte-parole d'Anne Hidalgo pendant sa campagne de 2014. Elle a été élue dans le XVIIIe arrondissement sur ses listes. Le maire de Paris l'avait même choisie pour être sa propre adjointe, en charge des questions de sécurité, avant qu'elle ne soit appelée au gouvernement par Manuel Valls en 2014. 

Myriam El Khomri a annoncé son intention de représenter le Parti socialiste (PS) dans la circonscription du XVIIIe en 2017. Dans ce quartier très à gauche (le PS y a obtenu 70% des voix en 2012 au second tour), la candidature équivaut presque à une élection. Une opposante s'est déjà déclarée en la personne d'Afaf Gabelotaud : une primaire interne, prévue le 8 décembre prochain, doit les départager.

«Les militants auront à voter. Je suis respectueuse des procédures de mon parti,» a aussitôt précisé Anne Hidalgo. «Ce n’est ni à la maire de Paris ni à qui que soit au plan national de décider des investitures. Cette primaire, appartient aux seuls militants», a pour sa part commenté Myriam El Khomri.


Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage