Pour le président socialiste de Nouvelle-Aquitaine, Hollande «devrait la fermer»

Pour le président socialiste de Nouvelle-Aquitaine, Hollande «devrait la fermer»© Charles Platiau Source: Reuters

Alain Rousset a adressé une pique particulièrement aigüe au président de la République, à qui il reproche d'exacerber le sentiment de défiance à l'égard de la classe politique par ses multiples annonces illusoires.

Le président Hollande ne semble même plus en mesure d'imposer à ses troupes un minimum de respect à son égard : lors d'un événement organisé par le Parti socialiste dans la commune de Labège en Haute-Garonne, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, a recommandé au chef de l'Etat de se montrer moins bavard. Une remarque épinglée par l'émission C dans l'air sur France 5.

Evoquant «le sentiment général de défiance» à l'égard des responsables politiques – et en particulier de la gauche au pouvoir depuis 2012 –, l'élu socialiste a souligné avec amertume que «les incantations sur le chômage dont la courbe se retourne ou la croissance qui revient», dont le président de la République et son gouvernement ont le secret, ne faisaient que mettre de l'huile sur le feu. Partant, le président de la région Nouvelle-Acquitaine a recommandé à François Hollande de «la fermer»...

«Il ne nous a pas aidés. Il a un boulot à faire. Mais à un moment donné les Français ressentent autre chose», a-t-il poursuivi, dépité.

Gêné par sa propre audace, le président de région rétropédale ?

Selon la radio RTL, l'entourage d'Alain Rousset aurait indiqué que celui-ci n'avait pas adressé sa pique à François Hollande... mais au ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin – qui sera ravi d'apprendre cette mise au point !

Lire aussi : Le traité UE-Canada «apporterait un mieux aux Français», assure Michel Sapin

Valls : Hollande est parvenu à susciter la «colère» et la «honte» des militants

La semaine dernière, le Premier ministre, Manuel Valls, s'était permis d'écorner l'image du locataire de l'Elysée, en évoquant la «colère» et la «honte» des militants socialistes à la réception de l'ouvrage de confessions présidentielles Un président ne devrait pas dire ça...

Lire aussi : Monsieur 4% et les sans-dents

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales