Le porte-parole de Nicolas Sarkozy dénonce une «justice instrumentalisée à des fins politiques»

- Avec AFP

Le député Les Républicains Eric Ciotti, à l'Assemblée nationale Source: AFP
Le député Les Républicains Eric Ciotti, à l'Assemblée nationale

Face aux révélations contenues dans le nouveau livre de François Hollande, le député Eric Ciotti s'en prend à François Fillon, adversaire de Nicolas Sarkozy dans le cadre des Primaires de la droite et du centre.

Eric Ciotti, porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy, a dénoncé jeudi 13 octobre une justice «instrumentalisée à des fins politiques» après la confirmation, dans un livre-confession de François Hollande, que François Fillon a bien demandé à l'Elysée d'accélérer les procédures judiciaires contre l'ancien président.

Le député des Alpes-Maritimes n'a pas mâché ses mots à l'encontre de François Fillon : «Je l'ai soutenu face à Jean-François Copé dans la campagne de l'UMP. Ce qui m'étonne et ce que je conteste, ce que je regrette, c'est que la justice soit instrumentalisée à des fins politiques.»

«On voit bien aujourd'hui qu'à l'encontre de Nicolas Sarkozy, depuis des années et ça s'accélère chaque fois qu'il y a une échéance électorale [...], il y a cette pression d'un système contre Nicolas Sarkozy. Et à la fin, après les élections, comme par hasard, tout cela se dégonfle et il n'y a plus rien. Ça a toujours été le cas jusqu'à aujourd'hui», a ajouté Eric Ciotti.

François Fillon aurait demandé à l'Elysée d'accélérer les procédures en cours contre Sarkozy, selon une citation de François Hollande contenue dans le livre Un président ne devrait pas dire ça (Stock) : «Il a dit à Jouyet [secrétaire général de l'Elysée]: "Mais comment ça se fait que vous ne poussiez pas la justice à en faire davantage?"»

En mars, la cour d'appel de Paris a débouté François Fillon de ses poursuites en diffamation contre Jean-Pierre Jouyet et les journalistes du Monde, auteurs de ce livre.

Les sept candidats à la primaire (20-27 novembre) des Républicains (LR), dont Nicolas Sarkozy et François Fillon, s'affrontent dans la soirée du jeudi 13 octobre pour un premier débat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales