Les coûteux avantages des fonctionnaires locaux

Source: AFP

Congés excessifs, primes conséquentes et injustifiées... Les élus locaux font-ils preuve de généreuses largesses envers leurs agents, au détriment de l'équilibre budgétaire des collectivités ?

Dans son rapport annuel publié le 11 octobre, la Cour des Comptes pointe du doigt le coût élevé des dépenses de personnel dans les collectivités territoriales. Elle souligne les avantages parfois injustifiés qu'accordent certains élus locaux aux fonctionnaires de leur administration.

Sont notamment évoqués les congés abusifs «octroyés de manière discrétionnaire» : jusqu'à 33 jours annuels dans certaines communes au lieu des 25 réglementaires. Entre autres exemples frappants, la «semaine du Président» offerte par le Conseil départemental des Deux-Sèvres à ses agents, ou le Mardi Gras et le Mercredi des Cendres, chômés dans le département du Nord, sans pourtant être des jours fériés légaux.

Autre anomalie, le versement aux fonctionnaires de primes «nonobstant la valeur professionnelle des agents, la qualité de leur travail et leur manière de servir». Autrement dit, un cadeau systématique et peu conforme à l'esprit même des primes supposées récompenser le mérite. A elles seules, les indemnités des agents territoriaux représentent plus de 5,5 milliards d'euros de dépense par an.

Les dépenses locales de personnel ont progressé de près de 23% ces six dernières années, et ce dans un contexte budgétaire pourtant très contraint.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales