Tir de barrage des sarkozystes après les révélations de Patrick Buisson

Patrick Buisson © Capture d'écran Twitter
Patrick Buisson

Les partisans de Nicolas Sarkozy ont riposté après les accusations de l’ex-conseiller du président, qui dans son dernier livre La cause du peuple, épingle le candidat à la primaire des Républicains sur certains de ses actes politiques.

A peine sa candidature validée pour se présenter à la primaire du Parti Les Républicains (LR), première étape d'un évenuel retour à l'Elysée, Nicolas Sakozy fait face à plusieurs difficultés.

En plus des affaires dans lesquelles son nom figure, les révélation contenues dans La cause du peuple, dernier livre de son ex-conseiller Patrick Buisson qui retranscrit des conversations privées enregistrées à l'insu de l'ex-président, viennent écorner son image.

Dans son ouvrage de 464 pages, sous-titré L'histoire interdite de la présidence Sarkozy et dont L'Express à publié des extraits le 27 septembre, l'ancien journaliste mêle anecdotes et réflexions sur Nicolas Sarkozy, qu'il présente comme un «trader de la politique», un «moteur à deux temps fonctionnant au mélange d'un discours dur et d'une pratique molle».

Reste que le désormais ex-président des Républicains peut compter sur ses soutiens au sein du parti. Ces derniers n'ont pas tarder à monter au créneau pour défendre leur poulain dans la course à l'Elysée.

Rachida Dati, ex-ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy a affirmé que Patrick Buisson était animé par un esprit de «vengeance» et que ses propos ne devaient pas être pris au sérieux.

Laurent Wauquiez a tenu des propos similaires en déclarant que les «racontars» de l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy étaient motivés par «la haine». «C'était quelqu'un qui était dans les équipes de 2007, qui a trahi Nicolas, c'est l'une des grandes déceptions personnelles pour Nicolas Sarkozy, et l'impression qu'on a, c'est qu'il règle ses comptes», a-t-il déclaré sur RMC. 

Brice Hortefeux, grand fidèle de Nicolas Sarkozy, a lui estimé que l'ouvrage était d'un «grand ridicule». « Certains conseilleurs, à l'issue de leur mandat, de leur fonction, pour des raisons multiples, cherchent à nuire à celui auprès duquel ils ont travaillé», a-t-il confié à RTL.

«Pour moi, ce qui vient du caniveau a vocation à finir dans une bouche d'égout», a affirmé le député LR Christian Jacob lors de l'émission Questions d'info diffusée sur la chaîne parlementaire.

Interrogée sur BFM TV, le président du conseil régional d'Ile-de-France, Valérie Pécresse, a qualifié l'ouvrage de «voyeuriste» et n'a pas hésité à le comparer au livre que Valérie Trierweiller avait publié après sa séparation d'avec François Hollande.

François Baroin, cité dans le livre de Patrick Buisson, a évoqué sur RTL des «méthodes empruntées à la Stasi, ses convictions issues de [Charles] Maurras». «Il peut dire n'importe quoi, n'importe comment, dans n'importe quel bouquin, dans n'importe quelle interview, [...] ça ne m'intéresse pas», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Squarcini, Buisson : le réseau de Nicolas Sarkozy sous le feu des projecteurs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales