Un avion d'Air France dégaze au-dessus de la forêt de Fontainebleau, le maire outré

Un Boeing 777 d'Air France (photographie d'illustration)© ERIC PIERMONT Source: AFP
Un Boeing 777 d'Air France (photographie d'illustration)

En raison d'un problème technique sur l'un de ses réacteurs, un avion ayant décollé de l'aéroport d'Orly a dû vidanger son kérosène au-dessus de la forêt, au sud de Paris, avant de se poser en urgence à Roissy.

L'incident n'est pas banal : dimanche 25 septembre, un Boeing 777 de la compagnie Air France aurait largué «des dizaines de tonnes de kérosène au-dessus de la forêt» de Fontainebleau (Seine-et-Marne), selon un témoin travaillant dans le secteur aérien cité par le journal Le Parisien. La vidange (le fait de vider le réservoir) a été confirmée par Air France, mais pas le lieu où celle-ci a été réalisée. L'avion, parti de l'aéroport d'Orly près de Paris dans la matinée à destination de Cayenne, en Guyane, a néanmoins effectué plusieurs tours au-dessus de la forêt de Fontainebleau, si l'on en croit le site internet flightradar24.com, qui présente en temps réel les positions d'avions.

Après le déversement de kérosène, l'appareil a atterri à l'aéroport de Roissy, à 11h45. Les passagers du vol ont finalement été conduits dans un autre avion, qui a décollé pour Cayenne vers 15h30.

Un incident qui serait dû à l'intrusion de la gomme d'un pneu de l'avion dans un réacteur

D'après un journaliste de la chaîne Guyane 1ère, qui se trouvait à bord du vol en question, plusieurs passagers auraient vu des flammes s'échapper de l'un des deux réacteurs du Boeing, avant que celui-ci ne soit secoué par «d'intenses vibrations». Le commandant de bord aurait ensuite indiqué aux passagers qu'un morceau de «la gomme de roulement» d'un pneu avait pénétré dans le réacteur.

Aussi inhabituelle soit-elle, la vidange de kérosène n'est pas illégale : il s'agit en effet d'«une mesure exceptionnelle laissée à l'appréciation de l'équipage, mais qui nécessite une autorisation du contrôle aérien», a expliqué Air France à l'AFP. «Le but est d'alléger l'appareil» avant qu'il n'atterrisse, a précisé la compagnie aérienne.

Lire aussi : Un Boeing de Royal Air Maroc à deux doigts de rater son décollage (VIDEO)

Le maire de Fontainebleau révolté par la vidange

Le maire Les Républicains (LR) de Fontainebleau, pour autant, n'a guère apprécié cette mesure d'urgence. «Scandaleux que cette procédure soit encore autorisée», s'est indigné Frédéric Valletoux sur Twitter. «D’un côté, l’Etat nous impose la réglementation la plus stricte de France pour protéger la forêt et de l’autre côté permet ces manœuvres aériennes. C’est insensé», a également tempêté l'élu francilien dans les colonnes du Parisien.

La forêt de Fontainebleau comprend en effet trois espaces naturels considérés par les autorités comme «sensibles», c'est-à-dire «dont le caractère naturel est menacé et [...] vulnérable». Or, si le kérosène s'évapore rapidement dans l'air, il peut subsister du largage de cette matière une fine pellicule polluante.

Lire aussi : Un avion atterrit en urgence sur l'autoroute A8 dans le Var (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales