Bar identitaire à Lille : l'interdiction de la manifestation sera bravée par les antifascistes

- Avec AFP

Bar identitaire à Lille : l'interdiction de la manifestation sera bravée par les antifascistes © Capture d'écran Facebook
Des affiches contre le bar La Citadelle à Lille

Le rassemblement «d'anti-fascistes» prévu le 24 septembre, jour officiel de l'inauguration à Lille d'un bar privé de «Génération identitaire», sera interdit pour éviter tout «troubles à l’ordre public», a annoncé la préfecture du Nord.

«Le préfet du Nord a pris un arrêté interdisant toutes les manifestations et rassemblements sur la voie publique, dans certaines rues de la commune, afin de prévenir les troubles à l’ordre public susceptibles d’intervenir», a indiqué la préfecture dans un communiqué, précisant que le rassemblement n'avait pas encore été «déclaré».

Cette mesure s’appliquera du samedi 24 septembre à 12h au dimanche 25 septembre à 8h.

Un appel à manifester, signé par le groupe Action Antifasciste NP2C, les syndicats étudiants et lycéens de la CGT, la CNT, ou encore Alternative Libertaire, avait été lancé pour se rendre à 17h place de la République «afin de manifester contre l’ouverture du local fasciste "La Citadelle"».

Malgré l'interdiction prononcée par les autorités, les organisateurs du rassemblement ont appelé au maintien de la manifestation sur les réseaux sociaux.

«La préfecture veut interdire les rassemblements aux abords du local fasciste, mais évidemment la manifestation est maintenue, le reste de la ville est à nous et le soleil sera au rendez vous», peut-on lire sur la page Facebook du groupe Action Antifasciste NP2C. Une pétition sur les réseaux sociaux demandant son interdiction a recueilli près de 59 000 signatures.

«La Citadelle», qui se définit comme une «maison de l'identité», ouverte uniquement aux adhérents, se veut également permanence juridique, salle de boxe ou encore ciné-club.

Génération identitaire est la branche jeunes du Bloc identitaire, fondé en 2003 par d'anciens leaders d'Unité radicale, le groupuscule dissous un an plus tôt après la tentative d'assassinat de Jacques Chirac par l'un de ses sympathisants lors du défilé du 14 Juillet. Adepte d'actions très visibles, et particulièrement actif sur internet, le Bloc identitaire défend une vision «ethnique» et «culturelle» de l'identité européenne.

Lire aussi : Lille : l'ouverture d'un bar identitaire déchaîne les passions



Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»