Vitrolles : l'homme qui affirmait avoir été agressé parce qu'il portait une croix avait tout inventé

© Shannon Stapleton Source: Reuters

Un homme a affirmé avoir été agressé le 25 août à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) par des personnes lui reprochant de porter une croix chrétienne qu'elles lui auraient arrachée. Si l'histoire a fait grand bruit, c'était en fait une pure fiction.

Selon la police, le jeune homme a finalement avoué avoir inventé son histoire de toutes pièces pour cacher «une rixe de droit commun».

Lors de son interrogatoire par les enquêteurs, «le jeune homme a très clairement reconnu qu'il avait fait une fausse déclaration».

Il a en fait bien été impliqué et blessé dans une bagarre et avait porté plainte. Mais si «l'agression est réelle, il s'agirait en fait d'une simple rixe de droit commun, sans aucun caractère religieux, sans aucune croix dérobée», a déclaré dans l'après-midi la source policière. La victime a en réalité été agressée par une personne avec qui elle avait un «différent ancien».

L'enquête va se poursuivre, sous l'autorité du parquet d'Aix-en-Provence.

Dans sa déclaration, le jeune homme affirmait avoir été abordé aux alentours de 23h30 le jeudi 25 août par «plusieurs agresseurs» qui selon lui, «lui reprochaient le port d'une croix» et l'auraient «traité d'ignorant».

La victime affirmait avoir été «frappée au visage avant de se voir arracher son pendentif». Il a ensuite été transporté à l'hôpital, sans que ses jours ne soient en danger.

Lire aussi : Un membre d'un groupuscule catholique frappe violemment un homme devant l'église Sainte Rita (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales