Attentat de Nice : un des mis en examen s'est filmé sur la Prom' dévastée le lendemain des attentats

Source: Reuters

Les enquêteurs ont retrouvé des photos de Mohamed Walid G. en train de se filmer sur la promenade des Anglais le lendemain de l'attentat rapporte Nice Matin. Lui et l'auteur du massacre du 14 juillet étaient en contact étroit.

Mohamed Walid G., inconnu des services de renseignement, semblait adhérer aux thèses extrêmes du terroriste de l'attentat de Nice. Après les attentats à l'encontre du journal satirique Charlie Hebdo, il avait déjà écrit un message, le 10 janvier 2015, dans lequel il célébrait l'assassinat des journalistes : «Je ne suis pas Charlie… Je suis content, ils ont ramené les soldats d’Allah pour finir le travail.»

Selon le procureur de Paris, lui et Lahouaiej Bouhlel, le terroriste auteur du carnage de Nice où 84 personnes ont trouvé la mort, étaient très proches : les deux hommes se seraient téléphoné 1278 fois depuis juillet 2015. 

Narcissisme morbide

Mohamed Walid G. était également proche de Chokri C., autre mis en examen. Lui aussi s'était pris en photo dans la cabine du camion les 11 et 13 juillet, comme le démontre l’analyse du téléphone du terroriste. Lahouaiej Bouhlel quant à lui, s’était photographié à quatre reprises avant de lancer son 19 tonnes dans la foule.

Chokri C., Mohamed Walid G. ainsi qu'un troisième homme, Ramzi A., ont été mis en examen pour complicité d'assassinats en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste.

Des «avancées notables» dans l'enquête ont en effet permis de «confirmer le caractère prémédité du passage à l'acte» du chauffeur-livreur tunisien de 31 ans, «mais également d'établir qu'il avait pu bénéficier de soutiens et de complicités dans la préparation et la commission de son acte criminel», a expliqué François Molins, procureur de Paris

Ces éléments nouveaux pourraient venir nourrir le feu des critiques qui s'abat depuis plusieurs jours sur le gouvernement, accusé de ne pas avoir su éviter le drame.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales