Non-lieu pour deux policiers de la BRI accusés de viol en 2014

La BRI en intervention © Christian Hartmann Source: Reuters
La BRI en intervention

Les juges d'instruction ont prononcé un non-lieu pour les deux policiers de la Brigade rapide d'intervention (BRI) qui avaient été accusés de viol par une touriste canadienne en 2014.

Le non-lieu prononcé par les juges d'instruction va à l'encontre de la requête du parquet de Paris qui souhaitait le renvoi en assises de ces deux policiers pour viol en réunion. Ce dernier a toutefois la possibilité de faire appel de la décision des juges d'instruction.

La touriste avait accusé trois membres de la BRI de l’avoir violée dans les locaux du 36, quai des Orfèvres, où sont basés les effectifs de la police judiciaire (PJ), après une soirée très arrosée passée en compagnie des policiers dans un pub parisien.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales