iTélé en grève rediffuse en boucle ses informations... et l’audimat ne chute pas !

© LOIC VENANCE Source: AFP

En grève, la chaîne d’information en continu du groupe Canal+ a complément arrêté de se soucier de l’actualité. Or, chose étonnante, l’audience des téléspectateurs se maintient néanmoins.

Alors que le 29 juin, tous les médias avaient mis en place une édition spéciale sur l’attentat commis à l’aéroport d’Istanbul, iTélé, elle, diffusait des reportages sur des essais automobiles ou les camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale. Cherchez l’erreur !

Depuis le lundi 27 juin, iTélé rediffuse en boucle de vieux reportages, faisant presque totalement abstraction de l’actualité pour protester, entre autres, contre le non renouvellement de plus de 50 postes au sein de la rédaction. Seuls les bandeaux d’information en bas de l’écran seraient actualisés par des stagiaires…

Or, malgré cela, les téléspectateurs restent toujours fidèles à la chaîne d’information car, comme le constate le site Puremedias, iTélé a enregistré 1% de part d’audience pendant les deux premiers jours de grève, soit la moyenne de la chaîne en « temps normal». Selon un observateur contacté par Puremedias, cela s’expliquerait par le fait que les téléspectateurs ne seraient pas forcément au courant des protestations des salariés d’iTélé.

«Nous aurions aimé pouvoir informer nos téléspectateurs [de la grève en cours]. La direction a refusé. Aucune mention n'a été possible. Ni par l'intermédiaire des présentateurs de journaux, ni par celui du bandeau déroulant, ni par le biais du site et des réseaux sociaux d'iTélé», ont écrit les grévistes dans un communiqué, relayé par Le Figaro.

Au début du mois de juin, les journalistes de la chaîne d’information avaient voté pour une motion de défiance contre leur direction, après l'annonce d'importantes réductions d'effectifs, annoncées par son nouveau directeur Serge Nedjar, nommé fin mai par Vincent Bolloré pour redresser les comptes de la chaîne, qui a perdu 20 millions d'euros l'an dernier.

Lire aussi : Yvelines : iTélé et BFM critiqués sur Twitter pour avoir tardé à informer du meurtres de policiers

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales