Drame familial à Anglet : trois personnes abattues par le forcené dont deux enfants

La rue était bouclée par les forces de l'ordre © Capture d'écran Twitter France 3
La rue était bouclée par les forces de l'ordre

Une femme et ses deux filles ont été tuées au moyen d'une arme à feu par le père de famille, qui s'est ensuite donné la mort, le 21 juin dans l'après-midi à Anglet (Pyrénées-Atlantiques). Les deux enfants avaient 12 et 15 ans.

Le père, âgé de 52 ans, était retranché dans son domicile à Anglet. Les voisins avaient donné l'alerte, et la police a lancé l'assaut deux heures plus tard avant de faire la macabre découverte.

Le quartier Bellemarion d'Anglet est resté bouclé par les forces de l'ordre.

Le père de famille, commerçant, connaissait d'importantes difficultés financières au moment du drame, et sa compagne aurait envisagé une séparation, d'après l'AFP.

Il s'agissait par ailleurs d'un ancien militant de l'UMP (avant que le parti ne devienne Les Républicains), qui avait tenté de se présenter aux élections municipales de 2014.

Lire aussi : Marseille : un mur pour protéger une cour d’école des tirs de kalachnikov

En 2015, il avait été condamné à 5 000 euros d'amende (dont 3 000 avec sursis) par le tribunal correctionnel de Bayonne, pour avoir menacé de diffuser en 2013 et 2014 des documents à caractère diffamatoire contre le maire d'Anglet Claude Olive (également UMP, alors), dans le cadre de la campagne municipale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales