Gérard Depardieu : «le vrai danger, c'est de se mettre à la place de Dieu»

Gérard Depardieu© Eric Gaillard Source: Reuters
Gérard Depardieu

Dans une autobiographie à paraître, l'acteur français met en garde contre l'interprétation des textes sacrés et l'«arrogance» de vouloir se placer «à la place de Dieu».

Dans ce livre, qui sera publié cette semaine et qui s'intitule «Innocent», l'acteur français développe son analyse de l'intégrisme : «Le vrai danger, c'est quand l'homme avec toute son arrogance, sa perversité et son ignorance se met à interpréter les textes sacrés dans le seul but, pas forcément conscient, de se mettre à la place de Dieu», indique ainsi Gérard Depardieu.

Ces propos résonnent d'autant plus qu'ils ont été écrits avant les attentats du 13 novembre.

«Là, commence la manipulation», ajoute l'acteur qui rappelle qu'à son arrivée à Paris, en 1965, il s'est converti à l'islam, précisant même : «j'ai fréquenté la mosquée pendant deux ans. Je faisais les cinq prières par jour».

Pour lui, pas de doute, «le vrai danger, ce n'est pas la foi, ça n'a jamais été la foi».

Gérard Depardieu s'est également fait très critique à propos de la France, estimant que : «Il y a, bien sûr, les idéaux français, qui ont fait le tour du monde. Mais si on les regarde de près... La liberté, il n'y en a plus», pointant ainsi le fait qu' «on nous prend [la liberté]. Les gens sont manipulés, fliqués, on sait tout d’eux».

L'acteur, devenu citoyen russe en 2013 à sa demande par un décret spécial de Vladimir Poutine, justifie une nouvelle fois sa relation avec le président de la Russie.

«On me reproche de fréquenter Poutine, mais j'aurais trouvé beaucoup plus malsain de fréquenter les Kennedy et leur entourage», fait-il valoir.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales